28 avril 2018

tout jaune pendant vingt minutes et de moins en moins jaune pendant trente minutes

Aujourd’hui, c’est jour du gras. C’est samedi gras. Une fois de temps en temps, ça ne peut pas faire plus de mal que le sucre. Alors, comme le sucre, je n’en abuse pas, sauf occasionnellement, là, j’ai décidé de mettre en pratique le fait de manger plus de lipides que de glucides. Car les premiers permettent d’absorber les derniers, d’après ce qu’on dit depuis quelques mois. Et là, pendant vingt minutes, le temps que les frites cuisent dans le four, toute jaunes, je vais commencer à préparer la poêle pour les œufs au plat, avec,... [Lire la suite]

10 avril 2018

brûler les étapes

Bon, je l’ai faite ma nuit. Comme je ferai les autres nuits de la semaine jusqu’à celle de vendredi à samedi. Et là, à 13h pétantes, je me dis que juste après le billet du jour, j’irai dormir car là, ça commence à tirer. Mais comme je l’ai écrit hier, c’est ma faute. Si je n’avais pas tué Aurélie, elle serait encore vivante et si elle était encore vivante, elle serait venue faire la saisie de la nuit. Et moi, j’aurais pu dormir au moins deux heures et demie de plus. Mais bon, quand on a fait une connerie, on l’assume. Et j’ai aussi... [Lire la suite]
05 juin 2017

la femme de ménage est sous l’escalier

Il fallait bien que ça arrive un jour. Elle aurait pu s’en douter. Même si aujourd’hui, elle ne peut plus se rendre compte de son erreur. De ses nombreuses erreurs. Mais Nadège, la femme de ménage qui remplace Laura depuis quelques semaines, elle n’a pas été capable d’écouter les recommandations que je lui avais faites. Ni même de prendre en compte les interdictions que j’avais pris soin de formuler par écrit. Après tout, si elle n’a voulu en faire qu’à sa tête, ça lui aura fait les pieds. Moi, il ne faut pas me chercher. Déjà, je ne... [Lire la suite]
12 mai 2015

beaucoup de bruit pour rien

Pourquoi faut-il donc toujours que les emmerdeurs qui nous emmerdent avec l’ersatz de musique qu’ils écoutent sur leur téléphone portable n’écoutent que de la merde ? Oui, je sais, ça fait trois fois le mot merde dans un seul paragraphe (quatre, maintenant) et pour ne pas rester sur un chiffre pair, je vais le redire, merde, voilà, c’est fait. Avec un peu de chance, ça me portera cinq fois plus bonheur d’avoir marché cinq fois dedans.  Vous l’avez constaté, je suis énervé. Oui. Très énervé. Parce que tout à l’heure, en... [Lire la suite]