27 octobre 2017

Duconicide

Je crois vraiment qu’il ne manquera à personne. De toute façon, le mal est fait. Je me suis bien débrouillé, je suis sûr et certain qu’on ne retrouvera jamais son cadavre. Et on le sait tous, dans les affaires de disparition, pas de corps, pas de mobile, pas de meurtre. Je suis déjà bel et bien blanc comme neige. Nous ne nous connaissions à peine et je défie quiconque de trouver le moindre lien qui pourrait nous avoir unis, un tant soit peu. Alors, j’ai l’âme et la conscience tranquille. Oui, la conscience aussi. Je n’ai pas le... [Lire la suite]

31 juillet 2014

cinq strophes qui ne riment à rien

Quand on perd l’habitude d’écrire des vers, peut-on s’y remettre comme ça, de but en blanc, à brûle pourpoint et illico subito presto ? Je ne sais pas et je ne m’y risquerai pas aujourd’hui, surtout pas après une matinée de travail bien chargée et une heure environ avant d’aller voir mon coach pour une reprise en mains que j’attends tout en la redoutant. Au bout de trois semaines sans cours particulier… vais-je savoir m’y remettre mieux qu’à la poésie ? Ou bien ne serai-je qu’une simple larve ?... Parfois, pour ne pas... [Lire la suite]
14 février 2014

circonstances atténuantes

En fait (tout le monde dit ça sans cesse, c’est la formule à la mode depuis quelques années !), ce serait l’histoire d’un mec qui serait en ménage avec une avocate. Tant pis pour ceux qui y trouveraient à redire, que ce soit le mec qui ait ce rôle-là et la femme, l’autre rôle. Et le mec, on s’en foutrait un peu de ce qu’il serait ou de ce qu’il ferait, comme métier, je veux dire, en fait. Non, ce qui serait important, c’est qu’il serait vachement fier de sa femme. Pas seulement fier mais vachement fier quand même. D’abord, il... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,