10 août 2015

le mareyeur monstrueux

Des fois je me dis que c’est une chance qu’on ne devient pas ce qu’on fait. C’est vrai ça, vous vous rendez compte, moi qui travaille chez un mareyeur, dans les bureaux, certes, mais chez un mareyeur quand même. Vous imaginez si je faisais du mimétisme avec les produits que nous avons en stock ? Parce que moi, le stock, je vais facilement le voir au moins une fois par jour, le matin, quand je dois vérifier deux ou trois choses. Je ne touche pas au poisson ni aux coquillages et encore moins aux crustacés mais quand je dois... [Lire la suite]