25 juin 2019

une faute impardonnable (merci à Philippe)

Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa, au féminin, évidemment. Il y a quelques jours de cela, c’était approximativement le 18 juin dernier, à environ 11h15 et trente-quatre secondes, j’ai publié ce que je pense être un bon billet (ils ne le sont pas tous, inutile de chercher à me flatter ni à flatter mon ego, il aime bien ça mais il risque d’y prendre vite goût) intitulé : « on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ? » J’étais presque totalement fier de moi, je m’étais trouvé un certain esprit, comme je peux... [Lire la suite]

11 avril 2018

mettre un peu d'os dans son vain

Contre toute attente, alors que la nuit du mardi au mercredi est historiquement une nuit calme, dans mon boulot, elle fut plus dure, plus longue et plus pénible que la première, celle de la reprise après une semaine de vacances. Sans doute parce que, hier encore, j’avais vingt ans (ou presque) et j’étais dans cette euphorie due à l’insouciance de tout jeune âge. Mais depuis hier, j’ai divisé par trois mon capital fraîcheur et là, je me sens un peu, beaucoup, passionnément décrépi. Alors, ce matin, en revenant du boulot, pour une fois,... [Lire la suite]
25 mai 2015

la meilleure disposition

Il en est de la vie comme de l’agencement des appartements surtout s’ils sont petits, les appartements. Même si on dit qu’il n’y a pas de petite vie. Tout comme il n’y aurait pas de petits clients. Mais des petits appartements, oui. Et ce n’est pas toujours évident de trouver la bonne place pour chaque meuble et de ne pas tomber dans le trop surchargé ni dans le trop minimaliste. Parce qu’il faut quand même pouvoir s’y sentir bien et pouvoir évoluer correctement dedans. Eh bien moi, un coup de vent, un orage, un coup de fatigue, une... [Lire la suite]