28 mars 2021

les yeux au sol

Un sachet en plastique et un emballage de Kinder. Une cannette de bière dont je ne vois pas la marque. Un huit de carreau et trois crottes inégales du même chien, déposées en vrac. Un masque jetable jeté, un bleu par terre. Une pièce de 2 centimes, certainement un signe, une rentrée d’argent à venir ? Des tessons d’une bouteille de vin ou de whisky, la couleur des débris est verte. Une pièce de puzzle, toute seule, c’est triste. Un mouchoir en papier tout fripé. Un autre ensemble de crottes de chien dont une partie est écrasée.... [Lire la suite]

07 décembre 2020

des plages horaires

Sous les pavés, les plages horaires. Sous les pavés de mon attente de toi, les plages horaires de quand je peux enfin t’apercevoir, te voir même si ce n’est qu’à la dérobée. Des œillades furtives. Des regards en coin. Des lunettes noires pour ne pas être remarqué moi-même. Et un masque pour ne pas te donner l’impression que je t’espionne, prêt à t’envahir dès qu’une occasion se présenterait… Mais où et quand ? Où pourrais-je te voir encore un peu plus ? Quand pourrais-je te voir vraiment ? Peut-être as-tu des moments,... [Lire la suite]
19 juillet 2020

les bienfaits des masques chirurgicaux

Il y a plusieurs raisons de porter un masque chirurgical, en ces temps de retour de virus. Non seulement ça nous protège des postillons des autres et ça les protège des nôtres. Ça empêche de devoir mettre sa main devant sa bouche quand on ne fait que bâiller dans un lieu public comme un tram et ça, ça n’est pas rien, c’est moi qui vous le dis. Et ça permet aussi de tirer la langue à des mecs plus forts que nous mais à qui on n’aurait pas osé le faire, sans masque. Parce que là, franchement, ça ne se voit pas dans un regard, qu’on tire... [Lire la suite]
23 juin 2020

interférence (2)

Re-bonjour, tu vas bien ? Je relis ton blog d’avril, tu as lu un bouquin de 651 pages en peu de temps ? Tu nettoies ta terrasse avec une brosse que j’imagine avec un jet d’eau sous pression et quand tu as fini, il pleut ! Oui, ton blog, c’est comme si tu envoyais Chouchou m’écrire puisque tu es occupé. Plus l’arthrose aux doigts… Masque : je le porte à l’entrée des supermarchés, l’ôte en sortant. Je fus flatté qu’à la caisse, on m’a regardé avec insistance. Rêvons. Merci pour ton blog. 210 kilomètres pour aller à... [Lire la suite]
20 juin 2020

le masque te va super bien

Nous ne nous étions pas vus depuis… Oh oui, au moins… Oui, c’est ça, environ 40 ans. Ça fait 4 décennies que nous ne nous sommes pas vus. Déjà que nous n’avons jamais été proches, quand nous étions enfants ou adolescents mais là, rien, non, rien de rien, je ne regrette rien. Ben oui, pourquoi voudrait-on que je regrette quelque chose qui n’a pas existé et qui n’avais pas de raison d’exister. On ne peut pas forcer ses sentiments. On ne peut pas en inventer. Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu d’affection entre nous mais c’était... [Lire la suite]
28 mai 2020

et re-splatch !

Il fait chaud et je ne sais pas si ça a un rapport avec la température mais je trouve qu’il y a de plus en plus de gens bizarres, dans la rue. Et pas que dans la rue, dans le tram, aussi. Et au volant de leur voiture. Et dans les magasins. Et dans les parcs ou les quais de Garonne. Dans une partie de ces endroits, le port du masque est obligatoire et pourtant, il y a une minorité de gens, surtout des jeunes, qui ne respectent pas cette nouvelle règle de vie ensemble. C’est un peu leur problème mais c’est beaucoup le nôtre. Je n’irai... [Lire la suite]

23 mai 2020

uniquement sur rendez-vous

Avec le coronavirus, le confinement et le déconfinement, plein de choses ont déjà changé dans notre quotidien. Non seulement, il y a les lavages de mains systématiques presque trente ou quarante fois par jour (peut-être plus) ; non seulement, il y a le port du masque voire d’une visière ; non seulement, il y a les distances physiques entre 1 et 2 mètres ; non seulement, il y a le contingentement des clients dans tous les magasins et lieux ouverts au public mais il y a aussi la prise de rendez-vous pour tout :... [Lire la suite]
22 mai 2020

masque obligatoire

J’ai longuement hésité mais je pense que ça va m’être impossible de passer outre cette décision qui me coûte mais contre mauvaise fortune, je vais, nous allons tous faire  bon cœur et oublier certaines contraintes car la sécurité de tous prévaut sur le confort et le bien-être de l’instant. Donc, dorénavant (et surtout dorénaprès), il va falloir respecter certaines règles de bonne conduite pour tous les lecteurs et trices de ce blog. Il est hors de question que celui-ci passe outre les mesures de protection sanitaire qui sont... [Lire la suite]
11 mai 2020

c’est quoi, ce masque, par terre ? (billet partiellement déconfiné)

Hep, oui, hep ! Vous, là, devant, vous avez fait tomber votre masque par terre ! Je l’ai pas fait tomber, je l’ai jeté, j’en ai plus besoin ! Vous l’avez jeté par terre ! Mais pourquoi vous l’avez jeté  par terre ? Parce qu’il est dégueulasse et que j’en ai plus besoin, tiens ! Mais pourquoi vous ne l’avez pas jeté dans une poubelle ? Parce que je voulais plus y toucher, c’est trop dégueulasse ! Mais vous auriez pu attendre d’être chez vous pour le jeter, vous en aurez peut-être encore... [Lire la suite]
26 avril 2020

ce qu’on ne peut plus faire avec (2) (billet contaminé au Covid 19)

Dans la série : dorénavant, je porte un masque parce que c’est obligatoire, voici la suite des choses qu’on ne peut plus faire quand on a le sien sur la figure. Tout d’abord, on ne peut pas se brosser les dents avec sous peine de le déchirer s’il est en papier et sous peine de le détériorer s’il est en tissu. N’oublions pas que les masques sont des objets fragiles, surtout quand ils ne sont pas réutilisables, comme la plupart d’entre eux. Donc, il vaut mieux se brosser les dents avant de le mettre sur soi. Avec un masque, on ne... [Lire la suite]