10 avril 2017

en allant à l'école

En allant à l’école, je suis passé par le chemin de Traverse et je me suis promené en écoutant les oiseaux chanter et à un moment, j’ai rencontré une marchande d’allumettes et je lui en ai acheté trois : Trois allumettes une à une allumées dans la nuit La première pour voir ton visage tout entier La seconde pour voir tes yeux La dernière pour voir ta bouche Et l'obscurité tout entière pour me rappeler tout cela En te serrant dans mes bras (Paris at night) La marchande d’allumettes avait un petit étal sur la place du marché,... [Lire la suite]

26 mars 2017

Saint-Jacques a dit « lève-toi tôt et marche »

Ce matin, alors que je dormais juste avant de ne plus dormir, j’ai entendu comme une voix venue de l’au-delà qui m’a dit : « lève-toi tôt et marche. » Tout d’un coup, je me suis cru être Emmanuel Macron et je me suis dit « tiens, je suis Emmanuel Macron ! Ça change… » mais en fait, non, après m’être pincé pour être sûr que je ne rêvais pas, comme je me suis fait mal, c’est que j’étais totalement conscient mais ça m’a fait comme un drôle de choc. Néanmoins, j’ai profité d’être Emmanuel Macron pendant... [Lire la suite]
26 février 2017

premier entré, premier sorti

Je revendique le droit de se tromper quand on choisit un film à voir au cinéma. C’est exactement ce qui m’est arrivé, ce matin. Parce que, en ce dimanche, oui, j’ai choisi d’y aller à la première séance, avant le déjeuner. J’avais laissé mes consignes au président pour allumer le four à 12h30, y glisser dix minutes plus tard le plat que j’avais préparé, afin de nous permettre de prendre notre repas à une heure encore correcte. Et compte tenu que j’allais d’abord à mon marché de la place Pey Berland, ça me faisait toute une matinée en... [Lire la suite]
14 février 2017

lundi, fin d'après-midi

Nous sommes lundi, fin d’après-midi. Il pleuviote. Je vois ça aux dalles de la terrasse qui sont bien mouillées et à cette heure-ci, ça ne peut pas être de la rosée matinale. À moins qu’il existe de la rosée vespérale, ici, au cinquième étage de la résidence la Factory. Mais non, je viens de mettre le nez à la fenêtre et j’ai tendu la main, j’ai senti des gouttes de pluie. Pas une grosse averse, non, une espèce de précipitation humide qui n’est là que pour embêter les gens. Même si à cette heure-ci, à 18h15, un lundi, ça ne porte pas... [Lire la suite]
19 décembre 2016

le revanchard du petit matin

Ce n’est un secret pour personne, autour de moi, je suis un lève-tôt. Par obligation du mardi au samedi puisque c’est pour aller travailler. Par nature voire par plaisir, les dimanches et les lundis. Sauf incident. Rarissime. En semaine, donc, pour des raisons professionnelles, je me lève entre 3h et 3h45, selon les jours, les saisons et le travail potentiel qui m’attend. Peut-être me lèverai-je encore un peu plus tôt en fin de semaine, à l’approche de ce foutu Noël et la semaine prochaine, pour la St Sylvestre. Ce n’est jamais la... [Lire la suite]
27 novembre 2016

j'avais surtout envie de faire pipi

Je n’ai pas voté lors du premier tour des primaires des Républicains car je ne me sentais pas totalement en osmose avec l’idée de signer une charte comme quoi je partageais leurs valeurs (moi, j’ai toujours voté écolo ou socialo…) et je n’avais pas envie de donner deux euros à un parti qui, même s’il a changé de nom, a déjà reçu beaucoup du Sarkothon et peut-être même encore d’autres sources... mais je n’en dirai pas plus. Cela dit, en constatant le résultat de la semaine dernière, comme je n’aurais terminé que quatrième sur sept,... [Lire la suite]

13 novembre 2016

et pendant ce temps-là, il y en a qui patinent dans le poste

C’est amusant, il y a longtemps que je ne l’ai ni entendue, ni dite, cette expression. Dans le poste. C’est ce qu’on disait quand j’étais plus jeune et qu’un téléviseur était un poste de télévision. Aujourd’hui, on parle d’écran plat. Ça fait moins magique même si on peut se demander comment ils font pour entrer dedans, tous ces gens qu’on voit à l’intérieur, justement. Un dimanche calme. Comme après une tempête mais ça n’est pas le bon mot. Hier, ce fut un peu chargé mais ça n’a pas été désagréable du tout. Une petite, une toute... [Lire la suite]
15 mai 2016

perturbations en cuisine

Dimanche. Onze heures. De retour du marché, je ne vais pas tarder à préparer mes asperges pour demain. Les faire cuire un peu à l’eau afin de les préserver au mieux. Et je vais couper les poireaux pour les mettre au réfrigérateur, histoire de bien les conserver eux aussi. Les fraises, je vais les mettre dans une boîte hermétique et le reste, sur le balcon. Même s’il est prévu qu’il fasse vingt degrés dehors, ça sera toujours moins chaud que dans l’appartement et surtout, plus aéré. Les légumes et les fruits aiment bien être à l’air... [Lire la suite]
09 mai 2016

bords d'eau croupie

Je n’arrive pas à m’y faire et pourtant, c’est bel et bien la réalité qui nous entoure. Principalement dans l’hyper centre de Bordeaux. Et c’est une des raisons pour lesquelles nous avons décidé de déménager de là où nous sommes depuis plus de quinze ans, maintenant. Parce que non, ce n’est vraiment plus possible de subir cette hyper foule matin et soir et parce que non, ce n’est plus possible de voir dans quel état se trouve la ville, aux deux crépuscules de chaque jour qui passe et qui ressemble à celui qui le précède. Et toujours... [Lire la suite]
31 mars 2016

et un de plus

Toute journée commencée étant considérée comme terminée et donc due, on va partir du principe que ce 31 mars est déjà terminé à 14h10, en ce qui me concerne. Et puisque cette journée clôture ce mois de mars, on peut donc officiellement dire que ça me fait un trimestre de plus de validé dans le cadre de mon calcul d’annuités pour ma future et relativement proche retraite (putain, encore cinq ans !) et ça, c’est quelque chose qui va me permettre de me sentir mieux. Me sentir mieux ? J’en ai besoin. Aujourd’hui, c’est jour de... [Lire la suite]