16 mars 2019

Gilles et John (acte encore)

Bon, John, tu t’es préparé pour la grande manif de cet après-m’ ? Oui, Gilles et comme on nous a dit de dire, aujourd’hui, c’est l’ultimatum. Je ne sais pas ce que ça veut dire mais je pense que c’est bien pour nous, ça, l’ultimatum. John, ça veut que c’est la dernière fois qu’on demande, après, on castagne. Mais, on n’a pas déjà commencé à castagner ? Si, mais avant, c’était sans ultimatum, ce n’était pas la dernière fois qu’on demandait avant de tout casser. Ah d’accord, c’est plus clair, maintenant, heureusement que... [Lire la suite]

01 mars 2019

la dernière ligne presque droite

Nous sommes le premier mars et dans 22 jours, je franchirai la porte de là où je travaille pour la dernière fois, en tant que salarié, bien entendu car rien ne m’interdira de m’y rendre occasionnellement, surtout le samedi matin, quand j’aurai passé une commande pour du poisson ou quelques homards à partager à Biscarrosse. Ooups, pardon, je n’aurais pas dû évoquer le mot homard la veille de la 16ème journée de manifestations des agiles et jeunes et cas soc’ réunis, je vais encore passer pour un nanti (ce que je ne suis pas vraiment ni... [Lire la suite]
23 février 2019

grâce à Dieu

Grâce à Dieu, j’ai pu traverses la manifestation routinière de ces derniers 15 samedis, en total contre sens, sans faire de dégâts. J’ai été surpris de la jeunesse de nombre de participants. Et de la vieillesse d’un autre nombre. Et des tambours. Du bruit. Du bruit. Du bruit. Et du RIC à tous les sauces. Grâce à Dieu, je n’ai pas aperçu de casseurs réunis, probablement qu’ils n’étaient pas dans le cortège (interminable) que j’ai traversé un peu en long et surtout en large. Et je n’ai pas été si fier que ça. Courageux mais pas... [Lire la suite]
19 janvier 2019

Gilles et John (2)

Gilles ? C’est John ! Salut John, tu vas bien, Gilles ? Oui, ça va. Fait un peu chier, il pleut mais ça ne va pas m’empêcher d’aller à la manif, ce soir et toi ? Moi ? Bien sûr que j’y vais, je ne vais pas rater une occasion de faire la fête, tu penses bien ? Tu as prévu tout ce qu’il faut pour te protéger et pas te protéger que de la pluie ? T’inquiète, à force, on sait ce qu’on doit prendre, on est des mecs prévoyants, on va devenir des pros de la castagne. J’aime bien ça, moi, tous les... [Lire la suite]
13 janvier 2019

sous la bruine

Aucune trace de rien, ce matin, dans la petite rue du patron. Les émeutiers s’étaient regroupés de l’autre côté de la cathédrale, hier. Et donc, pour une fois, la première depuis des semaines, aucun pavé n’a été retiré dans sa rue. Et il n’a pas eu peur que les gilets jaunes et casseurs réunis forcent son portail, soit involontairement dans un mouvement de panique, soit volontairement histoire de pénétrer chez les autres, comme ça s’est fait à Paris ou ailleurs. Avec Claude, ils ont vécu un samedi, avec comme seule nuisance sonore,... [Lire la suite]
11 janvier 2019

dernier jour de pseudo calme avant une nouvelle tempête ?

Sommes-nous le dernier jour de pseudo calme avant une nouvelle tempête, celle de demain, samedi ? Hélas, je crains que la réponse ne soit oui et il ne faut pas croire que parce que les gilets jaunes et casseurs réunis vont se déplacer à Bourges, parce que ça serait le centre de la France (mouais, ce ne serait pas plutôt parce que c’est la ville des bourgeois, comme son nom l’indique ?) qu’on va être tranquilles, peinards, chez nous, ne serait-ce qu’à Bordeaux, tiens, pour ne prendre que la ville qui a le triste record du plus... [Lire la suite]

23 décembre 2018

jaune, rouge et bleu

Un peu comme les boules et les guirlandes de Noël sur un sapin du même nom. Voilà, c’est ça : de toutes les couleurs. Hier, on a encore eu droit à une manifestation qui a débordé comme une casserole de lait sur le feu quand on ne la surveille pas. Une poignée de merdeux qui ont cherché à foutre le bordel avec, en plus des casseurs patentés, un certain nombre de jeunes dont beaucoup de filles qui ne laissent pas leur part aux autres : la rue du patron encore dépavée et quelques heures de tension avec bombes assourdissantes... [Lire la suite]
10 décembre 2018

j'ai mal à Victor Hugo

Hier matin, en allant chez le patron pour la promenade des chiens, il m’a dit que peut-être que je ne pourrais pas accéder chez lui en voiture compte tenu des échauffourées (pour ne pas dire plus) de la veille, avec la manifestation des gilets jaunes et des casseurs réunis. Encore une fois, avec Claude, ils ont vécu un samedi pénible, enfermés chez eux, angoissés de voir leur portail défoncé et des fous furieux entrer chez eux pour… ? Ils ont subi une après-midi pleine de grenades assourdissantes, de gaz lacrymogènes, de crétins... [Lire la suite]
01 décembre 2018

le bien est-il l'ennemi du mieux ?

Je crois que le mieux, ce serait que je reste tranquillement chez moi, cet après-midi. Que je tente de profiter de ce début de week-end. De profiter de ce samedi un peu gris, pas mal pluvieux et probablement très perturbé en ville comme en cent (!) Alors, si c’est pour me confronter à l’une des deux ou aux deux manifestations prévues aujourd’hui au centre-ville, autant rester chez moi, près de la cheminée que je n’ai pas en me faisant servir un vin chaud que je n’aime pas spécialement, ou alors, aux sports d’hiver, à la rigueur, là où... [Lire la suite]
22 septembre 2018

à petits pas perdus

Ça va faire une semaine que je ne marche plus. Je l’ai dit tout de suite après l’incident : moi, je vous préviens, je ne marche plus. Et du coup, je ne marche plus. J’économise mes pas. Je n’ai plus mon petit podomètre de poche (paix à son âme) et je me suis donc dit : à quoi bon marcher si je ne peux plus savoir combien de pas je fais par jour. C’est vrai, ça, à quoi bon ? Alors, je me suis mis en grève de pas. Il y en a qui font la grève sur le tas mais moi, je la fais sur les pas. Chacun son truc et les moutons de... [Lire la suite]