14 février 2021

si je t’aimeu, prends garde à touaaa

Si je t’aime, prends garde à toi car tu ne sais pas où tu mets les pieds, tu ne sais pas de quoi je suis capable, tu ne sais pas jusqu’où je peux aller. Tu ne sais pas jusqu’où je peux mettre les mains. Tu ne sais pas à quelle hauteur je peux t’aimer et tu ne sais pas jusqu’où il faudra que tu prennes garde à toi. D’abord, n’oublie jamais que si je t’aime, un jour, je ne serai plus là et alors, quelle déception pour toi, si tu t’attendais à ce que ça dure toutes nos deux vies réunies ! Et quelle surprise pour toi de voir comment... [Lire la suite]

24 novembre 2020

est-ce que le moucheron sait que… ?

Je me suis demandé, hier soir, alors que, sur le canapé, devant la télé, j’ai été particulièrement importuné par un moucheron qui voletait comme ça, en me narguant, l’air de rien et vas-y que je te passe devant par la gauche et vas-y que je te passe devant par la droite et vas-y que je te repasse devant par la gauche et je crois même que je l’ai entendu siffloter, le moucheron. Si ça, ce n’est pas de la provocation, je veux bien me prendre une carte à la CGT, c’est dire… Bref, j’ai eu beau essayer de l’attraper en tapant dans mes deux... [Lire la suite]
22 octobre 2020

c’est long, une heure

Oui, une heure de coït, ça peut être long mais en même temps, un serpent aussi, ça peut être long. Et un long serpent qui prend son temps, j’espère qu’il est doué de ses mains… Pardon, j’espère qu’il est doué de ses… Qu’il est doué de ses… de ses écailles. C’est ça, de ses écailles puisqu’il n’a quasiment que ça… Mais je ne sais pas pourquoi, j’ai des doutes quant à la possibilité pour un serpent d’avoir des zones érogènes. Par exemple, moi, si on me touche là, juste en dessous… Non, laissez tomber, ça n’a rien à voir avec les... [Lire la suite]
23 septembre 2020

les mains fatiguées

Je pense que ça ne m’était jamais arrivé avant. J’ai déjà eu froid aux mains, j’ai déjà eu des ampoules aux mains à force de visser ou de dévisser en montant des meubles, j’ai déjà eu mal aux mains parce que je m’étais coupé, coincé, tapé dessus ou que sais-je encore mais je crois, non, j’en suis sûr, je n’avais encore jamais été fatigué des mains comme ce fut le cas, hier soir. Je ne sais pas ce que j’ai branlé (facile !) mais j’avais les mains crevées, épuisées, flapies. Des mains éreintées. Je suis éreinté des mains. Je suis... [Lire la suite]
12 septembre 2020

cette conne

Non, puisque je vous dis que je serais incapable de lui faire du mal. Je vous dis que ce ne sont pas quelques claques sur le cul qui vont la blesser, quand même. Bon, d’accord, quelques torgnoles et pas que sur le cul. Mais c’est tout comme. Non, je vous dis que je ne suis pas un criminel. Je serais incapable de la tuer. Ou alors, si jamais ça devait arriver, j’insiste bien sur le « si jamais », ce serait un accident. Vous comprenez bien que je n’ai aucun intérêt à la tuer, cette conne, moi, quand même ! Il faut... [Lire la suite]
05 septembre 2020

sous les fesses

Hier, je suis allé chez Loïc, kinésithérapeute, en premier lieu et ostéopathe, en dernier lieu. Il pratique la technique biodynamique : il n’impose rien au corps, aucune manipulation. Il écoute avec ses mains et son domaine d’écoute s’étend de la profondeur de l’âme du patient à l’infini du cosmos. C’est vrai que dit comme ça, ça peut sembler être un peu du « grand n’importe quoi » mais je vous jure qu’après être passé entre ses mains, en général, on se sent bien. Fatigué pendant un jour ou deux mais ensuite, vachement... [Lire la suite]

04 septembre 2020

tu es si loin de moi

Tu es loin de moi. Si loin de moi. Jamais tu n’avais été aussi loin de moi. Depuis que je te connais, tu as toujours été géographiquement proche de moi. À une exception près. Parce que cette fois-là, tu n’étais pas là que pour quelques jours. Là, tu es loin de moi pour une éternité. Et moi, je n’aime pas les éternités. Je trouve ça si long, tellement long. Interminablement long. Et moi qui ne connais pas l’ennui, pendant les éternités, je sais que j’ai une fâcheuse tendance à commencer à m’ennuyer. Je ne m’ennuie pas parce que je ne... [Lire la suite]
23 août 2020

de garde ou de compagnie ?

Mesdames et messieurs, jeunes et moins jeunes, familles et autres, merci d’être venus aussi nombreux pour cette journée portes ouvertes de notre établissement, de notre résidence pour personnes âgées voire très âgées. Mais non seulement, notre établissement est ouvert aux vieilles et aux vieux, osons le dire, mais aussi et surtout, aux gens des quatrième âge et plus qui sont dépendants. En gros, qui sont malades. Qui ont besoin qu’on les aide en permanence, 24/24 et 7/7. Notre vocation, c’est de rendre service et de remplacer des... [Lire la suite]
18 août 2020

encore un matin

Encore un matin, un matin pour rien, une argile au creux de mes mains ; encore un matin sans raison ni fin si rien ne trace son chemin… Eh oui, encore un matin. Un matin de plus au compteur. Un matin qui va nous rapprocher encore un peu plus du prochain automne et du prochain hiver. Sans savoir si ces deux saisons à venir seront les dernières. Et heureusement. Heureusement qu’on ne sait pas à l’avance si nous sommes déjà arrivés au bout du chemin ou si nous avons encore un peu de route à faire. D’autres matins pour se lever.... [Lire la suite]
26 mai 2020

arrête de me parler quand je

Bon, ça suffit, président ! Arrête de me parler quand je n’ai pas envie qu’on me parle. Ça doit se voir, non, que je n’ai pas envie de communiquer. Je ne vais quand même pas en arriver à me mettre un panonceau autour du cou avec écrit « Interdit de me parler » ou « Prière de ne pas me parler » ou encore « Ne pas m’adresser la parole » ! Tu vois bien que je suis concentré sur ce que je fais et quand je suis concentré, je n’aime pas être dérangé. Je le suis déjà assez comme ça, au naturel…... [Lire la suite]