10 novembre 2020

impossible n’est pas français mais animal

Je vous jure que c’est vrai : un crocodile est incapable de tirer la langue car cette dernière ne peut pas sortir de sa bouche. Donc, ça doit être vraiment très, très, très difficile pour les petits crocodiles, les crocodiles (ça porte le même nom que son papa, un bébé crocodile et la maman aussi, elle porte le même nom que son mari, la crocodile !) car si un autre petit crocodile fait une vacherie ou dit une méchanceté au premier petit crocodile, ce dernier ne peut pas lui tirer la langue pour lui montrer son dédain. Et son... [Lire la suite]

05 avril 2018

puisque c’est comme ça, je retourne chez ma mère

Il ne faut quand même pas pousser mémé dans les orties ni maman vers la sortie mais puisque c’est comme ça, je retourne chez ma mère et pas plus tard que demain matin. Na ! Je retourne chez ma mère et je rends mon tablier à qui en voudra. Parce que je suis comme ça, moi, si on me chatouille trop, je ne ris pas, je prends la mouche et même la mouche du coche et je tourne les talons (et l’étalon) et je tire la langue mentalement et je hausse les épaules virtuellement. Surtout si l’autre (ou les autres) est (ou sont) plus fort(s)... [Lire la suite]
17 octobre 2016

L. de la R.

Ludovine Dutheil de la Rochère, née Mégret d’Étigny de Sérilly a peut-être des ascendances nobles mais son combat ne l’est pas. Je veux dire par là qu’on ne peut pas insister sur ses origines avec un nom pareil et être d’avant-garde. Elle en est la preuve flagrante. Je n’ai rien contre elle, a priori sauf qu’en réalité, j’ai tout contre elle. Et pourtant, Dieu (le sien) sait combien je n’aimerais pas être tout contre elle. Sauf pour lui faire sentir mon mépris. Tu le sens mon mépris bien dur, Ludovine ? Profites, c’est cadeau, ce... [Lire la suite]
03 décembre 2014

si versaillais m'était compté

Quelle ne fut pas ma surprise, lundi matin, alors que je finissais de ranger mes courses du lundi matin (que les choses sont bien faites !), à la caisse de chez Auchan (je dis à la caisse mais je veux dire, à la caisse à laquelle j’étais, évidemment), et une fois tout rangé, une fois le moment du paiement arrivé, j’insère ma carte bancaire dans le lecteur destiné à cet usage (que les choses sont bien faites, encore une fois !) et on me demande de valider si je paie comptant ou à crédit. Comme toujours, même si je le suis... [Lire la suite]