28 janvier 2019

complètement piqué

S’il y a une chose que je n’aime pas mais vraiment pas du tout, ce sont les piqûres. D’ailleurs, je me demande ce que j’aime le moins entre le mouvement des gilets jaunes et des casseurs réunis et les piqûres. Peut-être que pour cette dernière, on peut parler de phobie car c’est totalement irrationnel, je le reconnais alors que pour les premiers, c’est complètement sous contrôle, ma détestation. Entre les deux, mon cœur ne balance pas. Et jusqu’à présent, j’ai eu la chance de ne pas avoir d’insomnies à cause des premiers alors que... [Lire la suite]

04 décembre 2018

une courte mais certaine agonie

Elle n’a pas bronché, quand le verdict est tombé. Elle est restée très digne mais moi, qui la connais bien, maintenant, ça va bientôt faire un an qu’on s’est vus tous les jours, j’ai bien vu qu’elle avait accusé le coup. Ça a dû être terrible en son for intérieur. Surtout quand on sait qu’elle n’a rien voulu montrer. Si encore elle avait laissé s’échapper un ou deux soupirs, j’aurais pu réagir en tentant de la prendre dans mes bras et lui dire qu’on allait se battre même si au fond de moi, je savais déjà que la partie était finie. Il... [Lire la suite]
14 décembre 2017

pendant que l'eau bout, d'autres eaux passent sous des ponts

Pendant que l’eau bout, je pense que je vais aller prendre ma douche. Celle d’avant une visite chez le médecin car quand on va voir son docteur préféré, il est d’usage d’être impeccable et irréprochable. Niveau hygiène et présentation. Et il faut juste que je ne me trompe pas. C’est vrai, ça, si je mets les 3 pommes de terre sous le pommeau de la colonne de douche et que je me glisse dans la casserole d’eau bouillante, ça n’aura pas l’effet escompté. Et en plus, je risque de me brûler les ailes. Et les pommes de terre, je ne suis pas... [Lire la suite]
04 juillet 2017

quand ça ne veut pas, ça n'est pas la peine d'insister

Et pourtant, je viens quand même de me lancer dans la préparation de feuilletés jambon et fromage mais je peux vous dire qu’après une petite sieste de près de quatre heures, je n’avais pas spécialement d’allant ni d’envie. Besoin de rien, envie de quoi ? J’ai la tête au bord de l’explosion nucléaire tant j’ai mal, j’ai les jambes lourdes comme si je n’allais pas pouvoir avancer. J’ai mal à la nuque comme rarement. Et aussi dans le bas du dos. Tous les signes d’une fièvre mais sans température. Il y a des jours comme ça où ça ne... [Lire la suite]
04 novembre 2016

pendant ce temps, dans le cabinet de consultation

Je pense que je n’ai pas tout compris. Soit je me suis fait avoir dans les grandes largeurs, soit je n’ai pas tout compris. J’espère seulement (et surtout) que c’est moi qui n’ai pas tout compris. Je m’explique : hier, je suis allé consulter un spécialiste pour les maladies liées à la poésie parce que j’avais un début de poétite (voir billet d’avant d’hier) et j’en ai fait un compte rendu que je trouve parfaitement résumé (voir billet d’hier.) Sauf que, sur le moment, je n’ai pas fait plus attention que ça mais quand même,... [Lire la suite]
11 septembre 2016

intro-mission impossible

Je ne supporte pas l’intromission de corps étrangers dans le mien. De corps. Pas d’étranger. Je ne supporte pas car j’ai alors l’impression de ne plus maîtriser la situation. Et je n’aime pas l’idée de choses pas naturelles dans mon propre organisme. Je suis 100% tel que mes parents m’ont fabriqué. Rien n’est artificiel, chez moi. Aucun tatouage, un vague souvenir d’un perçage d’oreille à gauche, quand je portais un petit anneau ou un petit brillant alors que j’étais encore jeune et peut-être beau, allez savoir, entre la réalité et... [Lire la suite]

11 février 2016

tout de go

Eh bien non, la machine ne se grippe pas. Finalement, hier, j’ai quitté mon boulot très tôt, vers 10h et j’ai vu le médecin car j’avais un peu peur d’un truc comme ça, justement. Peur d’un truc qui me cloue au lit, qui m’oblige à m’arrêter quelques jours sans pouvoir sortir de la chambre voire du salon. Peur d’un truc avec plein, plein de médicaments et d’autres tas de trucs de malade. Le diagnostic est tombé très légèrement : soit une pharyngo-laryngite carabinée soit une laryngo-pharyngite tout aussi carabinée. Je ne me... [Lire la suite]
18 juillet 2015

et si c'était vrai

Je vous le jure comme si c’était vrai. Et vous pouvez me croire, je ne suis pas du genre à raconter des salades, moi. Tout ce que je dis et tout ce que j’écris, je le sais et ça suffit pour justifier que ça existe. Tiens, par exemple, rien que dans l’immeuble dans lequel je réside, il y a deux médecins dont un. Oui, tout à fait. Dont un. Un qui s’appelle Malade. Si, si. Docteur Malade. Faut le voir pour le croire. Et surtout avoir envie d’aller le consulter. Parce que si ça se trouve, il est lui-même contagieux. Et aussi, tiens... [Lire la suite]
12 février 2015

organique

S'il est vrai que je fréquente souvent les médecins comme d'autres ont des amants ou des maîtresses en veux-tu, en voilà, chez moi, ce n'est pas une partie de plaisir. Avec moi, ce sont les médecins malgré moi. Je me méfie d'eux, je les surveille de près et je veille au grain pour ne pas me faire entuber. J'ai une dent contre mon dentiste. Mon opthalmo ? Je l'ai à l'œil. J'ai mon oto-rhino dans le nez. Avec mon podologue, ce n'est jamais le pied. Avec mon dermato, je n'ai jamais eu de pot. Mon gastro m'estomaque à... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
22 novembre 2014

Chibrette (1)

Chibrette, non, ce n’est pas le nom d’une chienne ou d’une chatte, c’est le surnom d’une de mes collègues et même ma collègue fille la plus proche de moi, géographiquement. Elle fait partie de la même équipe que moi et parfois, nous pouvons nous remplacer l’un, l’autre mais à la base, nous ne faisons pas le même travail. Chibrette, comme son nom ne l’indique pas, est une petite brune avec de quoi affoler la plupart des mâles de l’entreprise mais moi, vous me connaissez, je suis boulot, boulot et donc, je ne tiens pas compte de ses... [Lire la suite]