27 septembre 2022

un incident indépendant de ma volonté

Samedi matin, quand je me suis levé, assez rapidement, je suis allé sur mon blog et là, j’ai vu que nous étions restés à la publication du billet de la veille, celui du 23 « aujourd’hui, c’est l’automne » alors que j’avais programmé celle du 24, « enfin moins » pour 3h28 de la nuit. Je n’ai pas compris ce qui s’était passé, j’ai tenté une nouvelle publication à 7h14 mais non, rien n’y a fait. Mon billet était annoncé comme publié mais rien n’avait bougé et rien ne semblait vouloir bouger. Alors, j’ai cherché par... [Lire la suite]

23 août 2022

les haricots verts

Qu’est-ce que je pourrais bien compter ? J’ai déjà compté les pois chiche d’un bocal de 500 grammes nets. J’ai déjà compté le nombre de lentilles pour le même poids. J’ai déjà calculé la longueur que représente tous les grains de riz d’un paquet d’un kilo, mis bout à bout. J’ai déjà calculé le nombre de noisettes de chez ma mère qu’il faudrait pour remplir l’ancienne piscine de ma tante. J’ai déjà fait des petits fagots de cure-dents. Qu’est-ce que je pourrais bien compter, maintenant ? Je me tâte, je me demande. Des... [Lire la suite]
27 juillet 2022

retour sur Bordeaux

Ah je vous ai bien eus, hein ? Je n’ai dit à personne que j’étais chez ma mère et là, en vous annonçant que je suis de retour sur Bordeaux, forcément, vous devez être nombreux et breuses à vous frotter les yeux en vous demandant si vous n’avez pas raté un épisode car vous ne comprenez plus rien. Je reconnais que sur ce coup-ci, j’ai été un peu taquin de faire comme si de rien n’était. Franchement, je n’ai rien prémédité, c’est juste que j’ai eu tant de choses bien plus intéressantes à raconter (pardon maman, ce n’est pas ce que... [Lire la suite]
30 juin 2022

ce cher vieil Émile (6)

J’ai parlé de Zola en début de mois et je vais clôturer ce mois de juin avec lui. Depuis Une page d’amour, qui fut un peu douloureuse pour moi, j’ai relu Nana, Pot-Bouille, Au bonheur des Dames et La joie de vivre. Comme je suis dans les Rougon-Macquart non-stop depuis début avril, je dois dire que le début de La joie de vivre a été un peu laborieux, pour moi. Parce que c’est loin d’être un roman léger vu que contrairement à son titre, il y est surtout question du mal de vivre. Des difficultés à entrer dans ce roman plutôt mal connu,... [Lire la suite]
25 juin 2022

écrire trop en avance

C’est pratique pour moi, d’écrire des billets à l’avance mais point trop n’en faut car sinon, je risque de perdre pied avec une certaine réalité et surtout, je risque de m’emmêler les pinceaux. Et si jusqu’à maintenant, je n’ai pas eu trop de problèmes comme dans d’autres blogs, notamment, le premier, celui qui précède celui-ci, bien avant 2013 et dans l’autre, le plus intime, celui dans lequel je raconte ma vie sexuelle (entre nous, ça n’a rien à voir avec les mémoires de mes slips ou de mes fesses, forcément) et non, il n’est pas... [Lire la suite]
08 juin 2022

trop bien caché

Hier, j’aurais pu mourir dans mon coin sans que personne ne s’en soit soucié. Si ma mère ne m’avait pas appelé, à 16h45, pour prendre des nouvelles car elle s’inquiétait de ne pas voir de billet publié comme je le fais chaque jour, je serais toujours dans ma cachette, probablement en train de me déshydrater et de m’affamer. Et forcément, je me serais fait pipi dessus car je me serais endormi à force d’attendre qu’on me retrouve. Et oui, sans vouloir dramatiser, j’aurais pu mourir de mort. Il faut reconnaître que mon idée de jouer à... [Lire la suite]

03 juin 2022

une culotte couleur saumon

Mais, qu’est-ce que c’est que ça ? Mais enfin, c’est une culotte rose ! Qu’est-ce qu’elle fout dans mon bac à sous-vêtements ? Ce n’est pas à moi, ça, je n’ai jamais eu de culotte rose, moi ! En tout cas, elle n’est pas à moi, ça, c’est sûr, il n’y a qu’à regarder la taille, c’est bien trop grand pour moi ! En plus, il y a un peu de dentelle et un petit nœud fuchsia, devant, c’est quand même un peu olé, olé. Je dirais même mieux, c’est extravagant ! Justement, il y a longtemps, des années, que je n’avais... [Lire la suite]
02 juin 2022

ce cher Émile (5) une page d’amour

Il paraît que Zola s’est un peu ennuyé en écrivant le 8ème volume des Rougon-Macquart, situé entre L’assommoir et Nana : Une page d’amour et moi, ce fut tout le contraire car depuis plus de vingt ans après ma dernière lecture de ce roman, j’en avais oublié les principaux tenants et aboutissants même si, au fur et à mesure, beaucoup de choses me revenaient en mémoire car j’ai déjà dû le lire deux ou trois fois, comme tous les autres tomes de cette saga. Je ne me suis pas ennuyé car je redécouvre les personnages et on ne lit pas... [Lire la suite]
28 avril 2022

tant qu’il ne fait pas encore jour

Je ne suis pas un vampire. Et pourtant, hier matin, j’ai beaucoup aimé vivre avant que le jour se lève. Normalement, j’y suis plutôt habitué car je suis ce qu’on appelle quelqu’un qui préfère le potron-minet aux longues soirées. Je suis donc un lève-tôt et un couche plutôt tôt. J’aime autant, je préfère presque, voir le soleil surgir de la nuit plutôt que le voir se coucher à l’horizon. C’est très beau, un coucher de soleil mais un lever du même astre, ça a un charme inégalé. Enfin bref, je suis né à 7h30 à la presque fin d’un automne... [Lire la suite]
23 février 2022

la chatte des voisines

Tiens, je ne l’ai pas vue, la chatte des voisines, en face de chez ma mère. Je dis les voisines car elles sont en face mais comme la cour est commune, on passe par le même portail, pour aller chez ma mère ou chez ces deux femmes. Je les connais peu mais je sais que c’est la mère et la fille, qui vivent ensemble. Après, ça ne me regarde pas. Et quand je les croise, je les salue de la tête ou je leur dis carrément bonjour mais ça s’arrête là. Maman a nettement plus de contacts avec elles. Elles se donnent des choses, des légumes du... [Lire la suite]