23 juin 2021

chambre 13C (2)

Pour la première fois depuis des mois et des mois, (peut-être six), lundi, quand je suis allé te voir, tu as souri au moins quatre, peut-être cinq fois. Ça change. Je crois que la dernière fois que je t’ai vu sourire, c’était en avril, quand je suis allé te voir avec Alex. Mais lundi, nous étions avec Maman et le président et nous avons eu quelques jolis moments. Tu sais que pour moi, c’est extrêmement précieux. Ce sont des moments que je n’oublierai pas mais en plus, je t’ai pris en photo, à plusieurs reprises car j’ai besoin de... [Lire la suite]

21 mai 2021

juste après, encore un peu

Ça fait du bien. Nous venons de passer un délicieux moment ensemble, toi et moi. Et nous sommes là, l’un contre l’autre, dans cette espèce d’état d’abandon, de fatigue positive et de plaisir. Nous avons chaud, c’est très agréable d’être l’un contre l’autre, comme ça, même juste après, encore un peu. Toi, je te regarde, tu fermes les yeux. Tu as peut-être accumulé un manque de sommeil, récemment. En tout cas, tu es toujours aussi magnifique, même quand tu fermes les yeux. J’entends ta respiration un peu plus lourde. Je sens que tu... [Lire la suite]
12 mars 2021

ah, tu es là, enfin !

Hmmm… Hein ? Qui est là ? Ah c’est toi ? Tant mieux. Tu es là, enfin. Mais comment as-tu fait, je n’ai rien entendu. Je sais que je dormais mais quand même, tu n’as fait aucun bruit. Tu aurais pu tout me prendre, je ne me serais rendu compte de rien. En tout cas, je suis content de te savoir là, je t’attendais. Et comme je n’avais pas de nouvelles, ces derniers jours, je n’ai pas osé te faire signe non plus, je sais. Mais par où tu as pu passer pour que je n’entende rien ? Ah oui, par derrière. C’est vrai que... [Lire la suite]
12 septembre 2020

cette conne

Non, puisque je vous dis que je serais incapable de lui faire du mal. Je vous dis que ce ne sont pas quelques claques sur le cul qui vont la blesser, quand même. Bon, d’accord, quelques torgnoles et pas que sur le cul. Mais c’est tout comme. Non, je vous dis que je ne suis pas un criminel. Je serais incapable de la tuer. Ou alors, si jamais ça devait arriver, j’insiste bien sur le « si jamais », ce serait un accident. Vous comprenez bien que je n’ai aucun intérêt à la tuer, cette conne, moi, quand même ! Il faut... [Lire la suite]
07 avril 2020

mal au ventre (billet pas du tout garanti sans coronavirus)

Je ne sais pas si le fait d’avoir mal au ventre pendant le confinement est à prendre plus au sérieux qu’en temps normal (retrouverons-nous un jour un temps que nous pourrons considérer comme normal ?) car là, c’est la question que je me suis posée hier après-midi alors que j’avais mal au ventre. D’habitude, c’est plutôt le soir que j’ai le ventre lourd. Et qu’on ne vienne pas me dire que ça vient de mon alimentation car pour le dîner, nous ne mangeons qu’une salade composée faite maison (par mes petites mains désinfectées au gel... [Lire la suite]
24 janvier 2020

on ne savait plus s’il faisait jour ou déjà nuit

Hier, en fin d’après-midi, il y a eu un moment où on ne savait plus s’il faisait jour ou s’il commençait déjà à faire nuit. Comme si les deux hésitaient à prendre la place, à s’installer, à partir ou à rester. À se décider. Le jour se demandant s’il ne pourrait pas en profiter encore un peu tant que la nuit ne serait pas prête à trouver un bon endroit pour y passer la sienne. Et la nuit, hésitant à venir passer du temps ici, sous un ciel déjà bien trop gris, bien trop lourd, à subir toute cette humidité environnante. Franchement, pour... [Lire la suite]

07 juin 2019

comme si toute éventualité de bleu était devenue interdite

Je suis un privilégié, j’ai la chance incommensurable de pouvoir apprécier les levers de jour, chaque matin car, en général, de nous deux, entre le jour et moi, je suis toujours le premier debout, même en été ou à son approche. Et ce que j’aime, c’est avoir le temps d’en profiter mais aussi, de goûter des plaisirs différents à chaque fois car, contrairement à ce qu’on dit, les jours se suivent mais ne se ressemblent jamais. Et là, en ce vendredi 7 juin 2019 à 6h30, c’est exactement ça qui est en train de se produire : un début de... [Lire la suite]
20 août 2018

épisode numéro 3

Cette musique un peu lourde et entêtante avec des relents de mélopée n’augure rien de positif. Rien de joyeux. Mais la vie, la mort peuvent-elles seulement être joyeuses ? Il se pourrait que Pierre, ce héros, cette crapule soit déjà parti de ce bistrot qui n’existe pas. Et comme on ne voit ni ticket, ni monnaie sur la table qui reste, avec ses reliefs de café bu, on est en train de se demander comment ça s’est passé pour le règlement de sa consommation. Peut-être que Pierre a payé et qu’on ne lui a pas rendu de monnaie car il a... [Lire la suite]
02 mai 2018

chargement d’après-midi

On va donc commencer par déjeuner, frugalement, parce que, ensuite, si le coach me demande de faire l’avion qui nage la brasse, allongé sur le ventre au sol, je vais me sentir lourd, lourd, lourd. Ensuite, je rangerai la vaisselle dans la machine à la laver et je débarrasserai tout ce qui doit l’être dans la cuisine. Enfin, j’accueillerai Teresa (à moins que ça ne soit Josefa ?) pour sa première fois chez nous. Elle vient nous aider pour le ménage et le repassage mais il ne faut pas lui dire que c’est une femme de ménage. Elle... [Lire la suite]
08 février 2018

secours catholaire et populique

Hier, si j’étais assistant asocial, aujourd’hui, j’ai choisi de faire le cuisinier pour tous les sinistrés. Bénévole restaurateur et apporter un peu de chaleur à tous ces ventres affamés quand ils n’ont plus rien ou quand ils sont coincés dans leur véhicule pendant des heures pour ne pas dire des nuits entières. J’ai élaboré trois types de menus, dans un premier temps. Si ça marche, on verra les possibilités d’extension à d’autres malheureux. Pour les gens qui ont subi une inondation et qui n’ont plus les moyens de se préparer à... [Lire la suite]