29 novembre 2019

tartiflette ultra légère

Je viens d’avoir l’occasion de lire un petit livre de cuisine vendu à la caisse du supermarché : les plats divers qui ne font pas grossir. Bêtement, je l’avais acheté, non pas parce qu’il me faut suivre un régime, non, juste pour avoir des idées éventuellement nouvelles pour cette saison qui ne va pas tarder à arriver si j’en crois mon petit doigt qui est au courant de beaucoup de choses et qui m’en répètent pas mal même s’il ne me dit pas tout. Bon, en même temps, chacun a droit à son jardin secret, non ? Enfin, moi, c’est... [Lire la suite]

12 août 2019

ne pas s'ennuyer

Je ne sais pas trop de ce que ça veut dire, s’ennuyer. Même si parfois, ça peut m’arriver de ne pas savoir quoi faire, ce n’est pas de l’ennui. Chez moi, c’est juste soit de la flemme, soit l’embarras du choix. En effet, je sais toujours quoi faire même si parfois, je peux faire illusion ou donner l’impression du contraire. Parce que je suis comme les chats, je peux aussi rester immobile, à regarder dans le vide (aux yeux des autres) pendant que je m’interroge sur ce que j’ai le plus envie de faire : une sieste bien au chaud ou... [Lire la suite]
27 mai 2019

TGV 8434, voiture 12, place 31

Quand je prends le train, ce qui ne m’arrive pas si souvent que ça (la dernière fois, c’était en décembre 2016), j’aime bien être à une place isolée. Je n’aime pas trop les sièges en duo car tant qu’à faire, je préfère être du côté de la fenêtre pour que, si je veux regarder un peu le paysage, je puisse justement regarder le paysage. Et ce n’est pas parce que je prends toujours un gros livre pour voyager que je ne regarde jamais la France défiler à toute allure, de temps en temps. Mais l’inconvénient, c’est que si quelqu’un est assis... [Lire la suite]
16 mai 2019

trente minutes au milieu de ceux qui travaillent

Il est 8h10, je suis rentré chez moi il y a moins de dix minutes. J’en étais parti il y a moins d’une heure. Comme chaque matin, je suis allé prendre le tram jusqu’aux Quinconces et je suis revenu chez moi, directement, dans le sens inverse, pour une fois, a contrario des jours précédents où j’ai pris un autre tram jusqu’à la place Paul Doumer pour y attraper le bus n°4 qui me déposerait vers chez moi mais de l’autre côté, celui de la boulangerie où j’ai mes habitudes. Car chaque matin, du lundi au vendredi, je vais chercher nos... [Lire la suite]
10 mai 2018

ça y est, ceux des vacances sont faits

Ça y est, ceux des vacances sont faits. Même si celles-ci ne commenceront que samedi vers 9h voire 10h du matin, je ne partirai vraiment que mardi. Et je profiterai de lundi pour faire une petite répétition générale avec le patron en allant à Agen pour voir si nous y sommes, faire une étape studieuse pour lui et détente pour moi (avec Pauline mais pas avec Paulette) et nous reviendrons sur Bordeaux dès l’après-déjeuner afin de pouvoir préparer ce qui va suivre. Je ne suis pas du genre à faire ma valise une semaine avant l’heure J ou... [Lire la suite]
08 décembre 2017

en train de quoi ?

Au moment où ce billet aura été publié depuis environ trois heures trente, je serai confortablement assis dans un TGV pour me rendre à Paris, juste un aller et retour, ça s’en va et ça revient, à toute berzingue, pas même le temps de prendre le temps. Juste comme ça. Histoire de m’offrir le luxe d’avoir deux fois deux heures de tranquillité (si tout se passe bien) dans un wagon 1ère classe avec deux livres et une recharge de paupières qui pourront se baisser pour que je ferme les yeux pour un instant, une heure, une petite éternité.... [Lire la suite]

21 juin 2017

Hibernatus

Aujourd’hui, j’ai pris une grande décision, je ne vais pas aller travailler. Je vais me faire porter pâle. Je vais faire une journée buissonnière. Je vais me planquer. Je vais rester dans mon coin et fermer les yeux pour ne plus penser à rien, pour ne plus ni voir, ni entendre, ni sentir le monde qui m’entoure. J’ai choisi d’aller m’enterrer dans un trou le temps de dormir pendant tout ce mercredi bien trop chaud pour moi, je le sais déjà. Dormir dans un coin où je serai seul et sans risque d’être dérangé. D’un sommeil le plus... [Lire la suite]
23 mai 2017

des vacances en pointillés

Pour ces quinze jours de congés, de RTT fériés, finalement, j’aurai tout fait et je n’aurai rien fait. J’aurai tout fait car j’aurai monté cinq bibliothèques Ikea en à peu près deux heures, jeudi dernier et vendu ma voiture, ce matin. Je serai allé à St Maixent dans les Deux-Sèvres et à Nantes, en Loire Atlantique. Je ne serai pas allé au cinéma une seule fois mais j’aurai fait deux séances de cardio avant de jouer au déménageur. J’aurai assisté à une compétition de natation mais je n’aurai pas ouvert un seul livre. Dans la moitié... [Lire la suite]
23 octobre 2015

en cas de bonheur

Moi, j’ai une façon très particulière de choisir les livres que j’achète. Parce que ce n’est pas moi qui les choisis mais eux qui me choisissent. Bien souvent, si je ne connais pas un auteur ou un ouvrage, il me suffit d’être dans le rayon pour qu’un livre me tende sa couverture afin de la partager avec moi. Et si je suis séduit, ce qui arrive somme toute assez souvent (je suis un mec facile, je me laisse aisément faire), je passe à la caisse. En gros, je me fais racoler par les bouquins et je douille. Et ça ne veut pas dire pour... [Lire la suite]
20 octobre 2015

trente-cinq ans après

Je me souviens très bien de ce rendez-vous imaginaire que j’ai évoqué dans le billet d’hier. Je me souviens très bien que j’avais à peine un peu plus de vingt ans. J’étais dans mes illusions les plus intenses, je pensais que Paris m’attendait à bras ouverts mais il ne m’a pas pris dedans. Pas comme dans la chanson. Et j’avais imaginé que je serai le grand écrivain de la fin du siècle dernier. Et si le siècle dernier a bien connu une fin digne de ce nom, il n’en fut pas de même pour moi car personne ne sait qui je suis. Et pour le plus... [Lire la suite]