30 juin 2022

ce cher vieil Émile (6)

J’ai parlé de Zola en début de mois et je vais clôturer ce mois de juin avec lui. Depuis Une page d’amour, qui fut un peu douloureuse pour moi, j’ai relu Nana, Pot-Bouille, Au bonheur des Dames et La joie de vivre. Comme je suis dans les Rougon-Macquart non-stop depuis début avril, je dois dire que le début de La joie de vivre a été un peu laborieux, pour moi. Parce que c’est loin d’être un roman léger vu que contrairement à son titre, il y est surtout question du mal de vivre. Des difficultés à entrer dans ce roman plutôt mal connu,... [Lire la suite]

09 juin 2022

oui, j'ai peut-être menti

Oui, j’ai peut-être menti, hier. Mais en réalité, je ne suis pas sûr que ça soit un véritable mensonge, si ça se trouve, c’est juste un arrangement avec la vérité. Un arrangement au nom d’une certaine expression littéraire. Oui, je sais que le mot littéraire est certainement un peu fort en ce qui concerne ce blog mais ça n’est pas musical non plus et encore moins vidéesque. Ah tiens, mon correcteur d’orthographe me souligne le mot vidéesque en rouge. Pourtant, je l’avais déjà lu quelque part. Lu ou entendu. Je ne l’ai pas inventé et... [Lire la suite]
07 mars 2018

tiens, il repleut !

Tiens, il repleut ! Oui, mais attention, il repleut peu ou il repleut plus qu’hier (et bien moins que demain ?) C’est dur à dire à voix haute, hein ? Il repleut plus. Tout comme s’il faisait soleil, on dirait, sans quelques difficultés, il ne repleut plus. D’ailleurs, ça pourrait presque porter à confusion, ce mot « plus » qui, un coup signifie beaucoup et un autre coup, qui veut dire que c’est fini. Et ça, c’est exactement ce qui se passe, depuis hier et surtout aujourd’hui : un coup, il repleut plus et... [Lire la suite]
23 octobre 2017

à n'importe quel prix

J’ai un peu réfléchi à ce que j’ai dit à propos de quoi j’allais réfléchir, avant-hier, au sujet des prix littéraires drôles et marginaux, histoire de ne pas tomber dans le piège de la consommation des Goncourt et autres marronniers. Et j’en suis venu à la conclusion suivante : c’est très difficile d’imaginer des prix encore plus originaux et encore plus amusants que ceux qui existent déjà et pourtant, et pourtant… Et pourtant, j’ai eu quelques idées que je voudrais brièvement exposer ici avant qu’elles ne partent en fuyant vers... [Lire la suite]