25 novembre 2019

où est donc passé le local « poussettes » ?

Rien n’échappe à l’œil de louve-cervière de Mymy. Hier matin, elle a lu mon billet quotidien (Notre père Stéphane, donne nous aujourd’hui notre billet quotidien et pardonne-toi tes offenses…) et elle relevé la seule anomalie qui n’aurait pas dû exister. Et quand je parle d’anomalie, je ne parle pas de moi, évidemment, je suis exigeant avec moi mais pas au point d’être si méprisant, il y a des limites à ne pas franchir, sinon, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres aux volets clos. Parce que, une fois n’est pas coutume, je... [Lire la suite]

05 octobre 2019

ma culotte pour fuites urinaires est vraiment jolie

Je me demande si je n’ai pas déjà utilisé le même titre pour un billet précédent, cette année* mais tant pis, si je me répète c’est justement parce que ma culotte pour fuites urinaires est vraiment très jolie. Non, elle n’est pas très jolie, excusez-moi, je me suis trompé. Elle n’est pas très jolie, elle est très, très jolie. Et peut-être même très, très, très jolie. Et retenez-moi, sinon, j’en ajoute encore des dizaines, des « très », quand je suis lancé, je suis capable de ne pas, de ne plus avoir de limites. C’est... [Lire la suite]
02 août 2019

je vais tellement vite que je

Je viens de me rendre compte que je vais tellement vite que je me prends moi-même les pieds dans le tapis de ma vie. Je m’en suis aperçu avant-hier alors que j’étais sur les quais, en rentrant du centre-ville, histoire de m’aérer un peu et de marcher, marcher, marcher et soudain, après avoir pris une pause près de la nouvelle statue, inaugurée en mai dernier, celle de Modeste Testas, pendant un bon moment, je suis reparti pour rentrer chez moi et j’étais déjà fatigué avant même de mettre un pas devant l’autre. Donc, je pense que mon... [Lire la suite]
18 juin 2019

on peut savoir pourquoi toujours par 3, 5 ou 7 ?

On peut savoir pourquoi il y a toujours un nombre impair de paragraphes, dans les billets de ton blog, Stéphane ? Oui, bien sûr. C’est une discipline que je m’impose. Oui, je comprends mais pourquoi une discipline impaire ? D’abord, excusez-moi, monsieur le contrôleur, mais impair, ça ne s’accorde pas au féminin. Il n’y a que le masculin qui peut prétendre à l’impair (Et qu’on ne me refasse pas le coup de dimanche dernier, hein ?) Bon, alors, pourquoi une discipline basée sur l’impair ? Parce que ça fait partie de... [Lire la suite]
16 juin 2018

pour un peu, j’aurais oublié

Pour un peu, j’aurais oublié d’écrire un billet dans mon blog, aujourd’hui. 18 heures sont juste passées et je viens de me rendre compte que j’étais en train de passer à côté. Alors que je m’apprêtais à continuer de faire ce que je faisais chez le patron et dans le tram réunis : m’installer dans un fauteuil sur ma terrasse (comme chez le patron, pendant un peu plus d’une heure) et prendre la suite du roman que je suis en train de lire en ce moment (comme dans le tram du retour) sauf que là, je me dois (je me doigt ?) de... [Lire la suite]
04 décembre 2017

percée à jour

L’être humain le plus percé connu est une femme, d’origine brésilienne, résidant au Royaume-Uni et, tenez-vous bien, en mai 2016, elle a battu un nouveau record mondial : 9 800 piercings disséminés sur tout son corps dont près de 200 sur le visage et plus de 500 au niveau de ses sous-vêtements, pour ne pas dire au sexe car ça comprend aussi l’aine. Je n’ose imaginer à quoi ça doit ressembler et malgré moi, après avoir entendu parler d’elle, j’ai quand même regardé sur Internet et mieux aurait-il valu que je n’y aille pas, ce... [Lire la suite]
03 août 2016

des noms à dormir sous l'eau

C’est vrai que s’appeler monsieur ou madame Têtevide, Courtecuisse ou Sèchepine, ça ne doit pas être facile tous les jours. Et c’est pire quand on est une femme et qu’on épouse un monsieur avec un patronyme de ce genre car accepter de le porter, c’est presque de l’inconscience. Ou de l’amour absolu mais l’amour intégral a-t-il des limites ? Idem pour les Chaudoreille, les Trompesauce et autres Sallé-du-Chou. Sans oublier les Lapisse, Lacrotte et Pécourt-Lecul-Joly. Non, je n’invente rien, oui, tous ces noms existent. Il suffit de... [Lire la suite]
29 février 2016

le vingt nouveau

Eh oui, je sais que c’est devenu tellement commun que ça finit par passer inaperçu mais aujourd’hui est un jour exceptionnel, rare et quasiment unique car c’est le jour du vingt nouveau. Un peu comme des vendanges très, très tardives mais on sait tous bien que tout vient à point nommé à qui sait attendre. Ça fait quatre ans qu’on attend cette cuvée si particulière. Au gui, l’an neuf. Il n’y a jamais loin de la coupe aux lèvres, dit-on dans le dicton et il paraît même qu’on peut boire et vider son verre jusqu’à l’hallali. Moi, je suis... [Lire la suite]
01 janvier 2015

hydropote

Pourtant, hier soir, j’ai vraiment cherché à faire un réveillon abstème. Et j’ai presque réussi mon pari mais j’ai quand même flanché parce que l’appel du goulot fut néanmoins le plus fort, notamment au moment de l’apéritif. Parce que prendre un verre sans grignoter quelque chose pour ne pas être imbibé, j’ai du mal. Mais grignoter des petites bricoles sans boire, c’est un peu étouffe-chrétien. Je ne m’étais pas foulé avec ce pain surprise de chez Picard. En même temps, bon, sans plus. Bon, tant pis. Ce n’est pas grave, je n’ai... [Lire la suite]