30 août 2019

pour mes 60 ans, s’il vous plééé

Madame, excusez-moi de vous déranger mais j’aimerais savoir si vous accepteriez de venir… comment dire ? Si vous accepteriez de venir participer à une soirée que j’organiserai peut-être à l’occasion de mes 60 ans, en décembre prochain… Pardon ? Non, c’est une invitation sincère, je ne me moque pas de vous… Non, ce n’est pas une caméra cachée, je vous le jure, regardez autour de vous, il n’y a aucune caméra ! Oui, je sais si elle était cachée, vous ne la verriez pas, bien sûr. Alors, vous êtes libre un samedi soir en... [Lire la suite]

21 novembre 2018

libre et éclairé

Il est 10h26. Mon entretien avec la dame des ressources humaines est terminé. Nous avons signé les documents de la convention de rupture conventionnelle qui me concernent, plusieurs fois car, ne l’oublions pas, nous sommes en France, le pays des Droits de l’Homme et de la Simplification. D.H.S., quoi, pour faire effectivement plus simple, comme indiqué dans la phrase précédente. Signer ces documents en écrivant « lu et approuvé par consentement libre et éclairé » met l’entreprise à l’abri de toute réclamation de part, après... [Lire la suite]
31 juillet 2017

tante Jeanne

Jeanne Moreau disparue, c’est un peu de la grande France qui s’en va. Un pays peau de chagrin. L’esprit de toute une époque, celle des 30 Glorieuses et des décennies qui ont suivi jusqu’à un certain changement de siècle même si ça a commencé à changer dès les années 80. Jeanne Moreau, c’est le visage de la France, une France élégante, pas forcément toujours belle mais terriblement séduisante et attachante. C’est la France en noir et blanc, la France de mon enfance et j’ai des chansons dans la tête et aujourd’hui, ma mémoire est loin... [Lire la suite]
22 novembre 2015

quand Paris se met en colère

Que l'on touche à la liberté et Paris se met en colère Et Paris commence à gronder et le lendemain c'est la guerre Paris se réveille et il ouvre ses prisons Paris a la fièvre, il la soigne à sa façon Il faut voir les pavés sauter quand Paris se met en colère Fallait voir ses fusils rouillés qui clignent de l'œil aux fenêtres Sur les barricades qui jaillissaient dans les rues Chacun sa grenade, son couteau ou ses mains nues La vie, la mort ne comptent plus, on a gagné, on a perdu Mais on pourra se présenter là-haut une fleur au... [Lire la suite]
14 août 2013

elle avait un joli nom...

Vous savez, y a des choses qui ne s'expliquent pas. Mon amour immodéré pour Nathalie Baye, par exemple. D'autant plus que ça n'a pas toujours été le cas puisque, quand elle était plus jeune, je la trouvais sympathique mais fadasse. Je me souviens d'elle dans "Une semaine de vacances" ou même dans "J'ai épousé une ombre". On ne peut pas dire qu'elle avait de quoi rendre fou. Une espèce de petit bout de femme un peu fille idéale ou bru idéale, dans le genre bonne famille, proprette sur elle et tout et tout.   Bien sûr,... [Lire la suite]