08 avril 2018

la lessive tourne en rond et les asperges sont cuites

Un dimanche ordinaire, pour moi, ce sont d’abord les courses au Lac, éventuellement le marché, la promenade des chiens avec le patron, accessoirement, des petits travaux administratifs pour lui ou des gros chambardements dans l’agencement de son intérieur, à la demande de Claude et, la préparation des légumes frais qui ne le resteront pas longtemps si je ne m’occupe pas d’eux le jour-même. Ils sont comme certains que je connais bien mais dont je ne dirai pas le nom, avec eux, c’est tout de suite. Ça ne peut pas attendre. C’est... [Lire la suite]

25 mai 2017

je pars, avec le programme de l'opéra

Je pars… Destination Bahia, Buenos-Aires ou Cuba Je m’apprête à faire ma valise. J’attends que le président se lève pour ne pas faire de bruit. Tout comme pour le lave-vaisselle. Je ne vais pas le vider pendant qu’il dort. Alors, je suis sur l’ordinateur, de bon matin, pendant que la porte-fenêtre de la terrasse est grande ouverte, que j’entends les oiseaux chanter et parfois, un avion dans le ciel, par-dessus les toits. Un avion qui vole pour quelque part. Destination Bahia, Buenos-Aires ou Cuba… Non, moi, ce sera destination... [Lire la suite]
24 juillet 2016

à travers le hublot

Lave-vaisselle 2, lave-linge 1. C’est le score au bout d’une semaine. J’ai fait tourner deux fois le lave-vaisselle mais une seule fois le lave-linge. Et j’avoue que pour ce dernier, j’ai un peu stressé car je le trouve très compliqué. C’est un lave-linge séchant et je n’en ai jamais eu mais surtout, j’ai un tableau de bord digne d’une cabine de pilotage d’avion (oui, je sais, on dit un cockpit…) et ça, ça n’est pas trop fait pour moi. Je n’avais pas envie de faire de bêtise, ni au niveau du linge en lui-même, ni au niveau de la... [Lire la suite]
14 septembre 2015

face à moi

Dimanche, il pleuvait. Je savais que ça allait être une journée (un peu) particulière. Parce que c’était jour de réception un jour de pluie. Et parce que les invités du jour, je ne les connaissais quasiment pas. Je ne les avais vus qu’une fois et ils ne m’avaient pas laissé un souvenir inoubliable, il y a une vingtaine d’années, de cela. Ce sont des amis du président qu’il n’a pas vus depuis autant de temps que moi. Sauf qu’il les connaît depuis quarante ans. Et ma foi, avec mes parents et le patron, nous sommes restés. Mes parents en... [Lire la suite]