24 mars 2019

testimonialement

Avec l’arrivée de mon départ (!!!), j’ai reçu des témoignages et des messages de sympathie dont certains étaient très inattendus et donc, m’ont particulièrement touché puisque justement, je ne les ai pas vus venir. Entre certains collègues qui ne sont pas sur Bordeaux mais sur La Rochelle, depuis que le siège social a déménagé, certains clients et des gens un peu plus célèbres, je croule sous les petits ou grands mots qui me vont droit au cœur. J’ai toujours été quelqu’un qui avait besoin qu’on l’aime mais aussi qui avait besoin de... [Lire la suite]

03 janvier 2018

des vraies poules mouillées, ces poissons

C’est incroyable mais vrai. Il y a longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Je suis comme si j’étais en vitrine, en train d’attendre le client. Je suis au boulot et je n’ai rien à faire. Et quand je dis que je n’ai rien à faire, je persiste et je signe : je n’ai rien à faire du tout. Il est 9h30 et j’ai terminé tout mon travail. La nuit a été si peu importante que ça s’en ressent jusqu’à mon niveau. Presque pas de bons de livraison, presque pas de stocks, pas beaucoup de mouvements de stocks donc, pas d’écart à résoudre et une... [Lire la suite]
17 décembre 2013

au doigt et à l'oeil

Tout à l’heure, au bureau, je voulais faire une photocopie. À moins que cela ne soit envoyer un fax. Je ne me souviens déjà plus, mais peu importe car j’étais devant la même machine, une imprimante-télécopieur-numérisateur, le genre de gros truc baraqué que si vous le croisez dans la rue à trois heures du matin, vous ne demandez pas votre reste et vous vous écartez pour le laisser passer. Mais moi, celui du bureau, je le connais bien maintenant. Je le fréquente assidûment quatre à cinq jours par semaine. On se comprend même sans... [Lire la suite]
10 juillet 2013

et bouche cousue

C’est son dernier jour à la pauvre fille. À partir de demain, elle aura une autre vie, un autre maître, un autre patron. Après sept ans de bons et loyaux services, elle va bien se demander pourquoi un tel abandon. Qui plus est, sans préavis. Parce que je n’ai pas eu le courage de le lui avouer mais je vais la laisser parce que j’en ai trouvé une plus jeune. Le démon de midi, sans doute. Il paraît qu’à la cinquantaine passée, c’est une monnaie plus courante que l’on pourrait le penser. Mais que voulez-vous, je l’aimais bien pourtant… ... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 15:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,