31 août 2015

à trente dedans

Dans ce billet, il ne sera absolument pas question de dents contrairement à ce que son titre à plusieurs degrés pourrait laisser croire. Non, il sera question d’un seuil de limite de tolérance au-delà duquel je pourrais envisager soit de devenir violent contre les autres, soit de devenir violent contre moi-même. Parce que là, franchement, ça n’est plus supportable du tout. Et il y a un moment où quand ça devient comme ça, insoutenable, on se demande toujours si on ne risque pas de péter les plombs. Ou une durite. Ou même le feu... [Lire la suite]