12 juillet 2020

exceptionnellement, en direct de Biscarrosse

Chut ! Je suspends momentanément les rediffusions de mon tout premier blog, entre 2005 et 2009 pour reprendre la main afin de publier un billet en direct. Mais il ne faut pas faire de bruit. Il est très tôt, ce matin, il fait à peine jour et tout le monde dort encore dans la maison principale, chez le patron. Nous, avec le président, nous dormons dans la petite maison, la secondaire, à vingt mètres de la première mais le reste du temps, nous vivons ensemble tous les quatre, eux, Claude et moi. Et les deux chiens, c’est vrai,... [Lire la suite]

03 juillet 2020

m’endormir comme dans tes bras

Ce soir, je ne regarderai pas la télé, après dîner et avant d’aller au lit. Je ne pense pas que je lirai, non plus. Et je ne sortirai pas sur la terrasse car tant qu’à faire, le mieux, c’est que j’aille dormir. Le moment où je vais me coucher, soir après soir, c’est un des moments que je préfère dans chaque journée que je vis. Parce que le lit est mon refuge et le seul endroit où je peux penser à toi, sans être dérangé si ce n’est parfois par Morphée, lui-même, quand je me laisse aller contre lui, tout doucement… Ou alors, ce soir,... [Lire la suite]
09 mars 2020

le lendemain du 8 mars

Si je ne me trompe pas, le lendemain du 8 mars, c’est le 9 mars et, par une étrange coïncidence, c’est également le lendemain de la journée internationale de la femme. À propos de cette journée internationale de la femme, il faut savoir qu’au tout début, quand cette date symbolique a été créée, ce n’était pas dans l’idée de faire quelque chose à un aussi haut niveau. Non, ça a été créé dans un tout petit village de Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly, dans la Somme et ça devait s’appeler, la journée croisienne de la femme comme le... [Lire la suite]
03 janvier 2020

un quatre-heures plutôt frugal

Hier, fin d’après-midi, début de soirée : zut, j’ai faim et même s’il est déjà 17h15, je peux encore faire quatre heures. D’autant que j’ai encore fait plus de vingt-mille pas, dans ma journée. Alors, on peut comprendre que j’ai envie de grignoter voire plus, dans l’après-midi. Encore d’autant plus qu’hier matin, comme j’avais mal à la tête, je n’avais pas très faim et donc, je n’ai pratiquement rien mangé et, comme je suis rentré de tout ce que j’avais à faire en ville à midi et demi, je me suis dépêché de faire réchauffer le... [Lire la suite]
29 septembre 2019

il n’y a pas cinquante solutions

Il n’y a pas autant de solutions que de nuances de gris. Ouais, je sais, de nuances de Grey. Mais j’ai choisi de parler 100% français, ce matin. Absolutely french in the text. En français dans le texte, pour ceux qui n’auraient pas compris. Je disais donc qu’il n’y avait pas cinquante solutions. Au mieux, il y en a plus d’une et moins de trois. En gros, il n’en reste que deux. Environ. À peu près, si vous préférez. Parce que soit j’écris ce billet en me disant que j’aurais l’esprit et ma conscience tranquilles pour ne pas dire... [Lire la suite]
17 mai 2019

alors, entre autres, je n’aime pas le chocolat

Il y a des jours où on se prendrait presque pour une star dont les fans ne rêvent que d’une chose : passer du temps avec. Je ne sais pas pourquoi mais en fin de nuit, vers 4h, je me suis réveillé et je n’ai pas pu me rendormir vraiment, j’ai plus somnolé qu’autre chose et ce, par petites périodes de dix minutes. Au bout d’un certain temps, j’ai fini par me lever, vers 6h et j’ai commencé ma journée d’une meilleure façon que je n’ai terminé ma nuit. Et, une fois debout, alors que je venais d’allumer mon ordinateur mais que je... [Lire la suite]

08 mars 2019

bonne fête à toutes les femmes

Tout le monde le sait, tout le monde devrait le savoir, aujourd’hui, c’est le 8 mars, la journée international de la femme et ce, depuis des dizaines d’années, maintenant. Je me souviens de ma première fois, je venais d’arriver à Paris, quelques mois plus tôt et je me suis trouvé dans une manifestation, boulevard St Germain, une manifestation de femmes, avec beaucoup de slogans signés du M.L.F. Et, cette année-là, il était fortement question des Folles de Mai. Ça devait être le 8 mars 1980 ou 1981, peu importe car quoiqu’il en soit,... [Lire la suite]
16 avril 2016

j'ai cru avoir perdu ma fesse gauche

Incroyable ! Non, ça n’est pas une gaine mais c’est tout bonnement incroyable ! C’est incroyable comme les choses peuvent être difficiles à croire. Je sais, je me répète mais c’est pour bien montrer combien tout ça me semble extravagant. Pour ne pas dire effarant. Voire inouï. Hier matin, je me suis levé avec une putain de douleur très forte dans la fesse gauche, juste au milieu, en plein dans le jambon d’York. Comme lundi dernier. Une douleur forte au point d’avoir du mal à m’habiller tout seul. Du coup, j’ai dû me... [Lire la suite]
31 mars 2016

et un de plus

Toute journée commencée étant considérée comme terminée et donc due, on va partir du principe que ce 31 mars est déjà terminé à 14h10, en ce qui me concerne. Et puisque cette journée clôture ce mois de mars, on peut donc officiellement dire que ça me fait un trimestre de plus de validé dans le cadre de mon calcul d’annuités pour ma future et relativement proche retraite (putain, encore cinq ans !) et ça, c’est quelque chose qui va me permettre de me sentir mieux. Me sentir mieux ? J’en ai besoin. Aujourd’hui, c’est jour de... [Lire la suite]
22 décembre 2015

le tour du cadran

À l’heure précise où j’écris ces lignes, je suis en train de me demander si je vais les écrire. Parce que même si elle n’est pas terminée, la journée a été longue. La matinée, au travail était comme un soap opéra ou une télénovela, je n’en voyais pas le bout et ce ne sont pas les multiples rebondissements qui me sont arrivés qui ont changé quoique ce soit dans la longueur infinie de ces heures dans un bureau qui a fini par me donner mal à la tête. Et au cou car j’ai travaillé de façon très contractée. Et aux neurones, parce que, à... [Lire la suite]