11 août 2017

il faudrait aussi penser à refleurir les grands bacs

Ce n’est pas tout, non, de prévoir à boire et à manger pour une crémaillère mais il ne faudrait pas négliger la décoration de l’endroit où ça va se passer. En l’occurrence, la terrasse. Pour ça, déjà, on va prier Dieu, s’il existe, afin qu’il fasse le plus beau possible. Du moins, qu’il ne pleuve pas. On ne va pas non plus tout refaire, tout repeindre ou tout ré-agencer. Ce n’est pas parce qu’on aura une professionnelle de la décoration, du home-staging, qu’on va se la péter et vouloir l’épater. À moins que ça ne soit : qu’on va... [Lire la suite]

26 juin 2017

c'est une maison extraordinaire...

On y voit aussi des statues qui se tiennent tranquilles tout le jour, dit-on ; mais moi, je sais que, dès la nuit venue, elles s'en vont danser sur le gazon. Je viens faire amende honorable et me repentir. J’ai failli médire un peu trop sur Narbonne, avant d’y aller, samedi mais contre toute attente, je suis tombé sous le charme de cette ville que je méconnaissais totalement. Comme quoi, il faut bien ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Je suis tombé sous le charme de ces grands arbres qui bordent les beaux... [Lire la suite]
10 avril 2017

en allant à l'école

En allant à l’école, je suis passé par le chemin de Traverse et je me suis promené en écoutant les oiseaux chanter et à un moment, j’ai rencontré une marchande d’allumettes et je lui en ai acheté trois : Trois allumettes une à une allumées dans la nuit La première pour voir ton visage tout entier La seconde pour voir tes yeux La dernière pour voir ta bouche Et l'obscurité tout entière pour me rappeler tout cela En te serrant dans mes bras (Paris at night) La marchande d’allumettes avait un petit étal sur la place du marché,... [Lire la suite]
13 mai 2016

côté cour ou côté jardin ?

Bon, maintenant que les billets de train sont pris (finalement, 15h23 pour l’aller et 9h37, pour le retour), il ne nous reste plus que les chambres à réserver. Mais sans connaître l’endroit, c’est toujours un peu difficile. Et le pire, c’est de savoir combien ça va coûter. Parce que quand on regarde sur Booking.com, on nous annonce des prix en baisse du genre 144 euros au lieu de 188 euros alors que quand on va sur le site de l’hôtel, c’est 144 euros sans remise. Directement. Pour n’importe quel client. Pour n’importe qui. Dont moi.... [Lire la suite]
12 septembre 2015

fromages et desserts

Le plus déraisonnable, quand nous sommes ainsi, en bande organisée, aux Sables (ou à Biscarrosse), c’est que nous ne nous privons de rien et que les repas, même si nous faisons un peu attention à bien alléger les repas, ça ne marche que de l’entrée au plat principal (quand il y en a un – parfois, il y a plusieurs entrées). Oui, du genre : soupe de légumes ou soupe de poissons faite maison par Renée (qui est très douée pour ça, même encore maintenant, à plus de quatre-vingt ans) et salade de tomates du jardin de chez les parents... [Lire la suite]
05 mai 2015

la femme idéale

La femme idéale existe et je l’ai peut-être rencontrée. Du moins, je l’ai peut-être rencontrée virtuellement. C’est déjà ça et ça me rassure parce que pour une rencontre du troisième type, la femme idéale, c’est plutôt sympa, non ? Je suppose que vous aimeriez que je vous parle d’elle. J’en meurs d’envie, à vrai dire mais je ne sais si je doigt (c’est fait exprès) car entre le fait de parler d’elle et de trop en dire, il y a un fossé que je ne suis pas sûr d’avoir envie de franchir. Et, tel que je me connais, alors que je... [Lire la suite]
10 décembre 2014

soleil de 44 ans

Je m’en souviens parfaitement de ce dix décembre 1970, j’allais avoir onze ans et c’était un jeudi et en ce temps-là, un temps que les moins de 42 ans ne peuvent pas connaître, le jeudi, c’était le jour férié pour les élèves, les écoliers, les collégiens et les lycéens. Et donc, ce jeudi-là, du dix douze soixante-dix, je me souviens avoir passé une partie de l’après-midi dehors, dans le jardin tant il faisait beau, tant il faisait soleil. Et en écrivant ce souvenir, je me dis que c’est anormal que je me sois retrouvé dehors au lieu... [Lire la suite]