25 août 2022

où est Charlie ?

Ah mais oui, au fait, il est où, Charlie ? Apparemment, il n’est pas sur Bordeaux… Pardon ? Vous ne comprenez pas qui est Charlie ? Ah bon ? Personne ne vous a dit ? Pendant quelques jours, Charlie, c’est moi. C’est une autre facette de ma personnalité peut-être plus complexe que ça ne pourrait être au premier abord. Et donc, je demandais où était Charlie, où étais-je ? Ah mais si je ne suis pas sur Bordeaux, où diable pourrais-je bien être ? Alors, comme ce sont encore un peu les vacances, quelque... [Lire la suite]

18 juin 2022

mémoires de mes fesses (1)

Non, nous, ce n’est pas du tout notre genre de venir squatter l’ordinateur de notre propriétaire pendant qu’il dort. D’abord, parce que nous n’avons pas de doigts, nous. Nous avons juste deux lobes et un sillon et que dans ces conditions, il paraît évident qu’un clavier d’ordinateur n’est pas vraiment à notre portée. Et puis pourquoi faire, venir s’exprimer ici alors que nous n’avons aucune revendication particulière ni rien à réclamer. Non, nous sommes plutôt heureuses avec Stéphane qui est gentil avec nous même si c’est vrai que la... [Lire la suite]
25 mai 2022

mémoires d’un slip (rouge) 1

Chut, Stéphane dort et j’en profite pour venir écrire le début de mes mémoires sur son ordinateur portable. Il ne faut pas que je fasse de bruit pour ne pas le réveiller. En même temps, en règle générale, je ne suis pas du genre à faire de bruit et je ne cherche jamais à me faire remarquer. Certains de mes collègues disent qu’avec ma couleur rouge, je me fais forcément remarquer mais je ne suis pas vraiment d’accord avec eux car on ne se fait remarquer que quand on se montre alors que moi, finalement, comme je ne sors jamais, il n’y a... [Lire la suite]
13 mars 2022

préparer sa valise

Dès hier après-midi, j’ai commencé à préparer ma valise pour mon prochain voyage à Dourdan (je n’ai jamais autant écrit le nom Dourdan que depuis quelques jours) et quand on me connaît, ça peut étonner car je suis plutôt du genre à attendre le dernier moment. Ne serait-ce que pour savoir quelle sera la tendance météo pendant mon court séjour là-bas, chez Mymy (et Pascal !) et aussi parce que peut-être que certains vêtements que j’aimerais porter sont actuellement dans le panier à linge sale en attendant d’être lavé, en toute... [Lire la suite]
10 mars 2022

chaque fois qu’il pleuvra

J’ai pris une décision, je viendrai te voir chaque fois qu’il pleut. Je viendrai m’abriter chez toi et je me sècherai à ton intimité chaude. Et je me sentirai bien et je serai protégé de tout ce qui peut me faire peur ou me faire mal. À chaque pluie, j’affronterai le vent et les gouttes, je marcherai dans les flaques au lieu de les contourner pour ne pas perdre de temps afin de te rejoindre au plus vite, le cœur battant, le cœur battant, le cœur battant. Parce qu’il n’y a pas de meilleur émoi que celui de la chamade et parce qu’il n’y... [Lire la suite]
04 juillet 2020

le premier dîner d’après confinement

Hier soir, j’ai reçu un couple d’amis pour mon premier dîner d’après confinement. J’avais deux invités à ma table et avec le président et moi, nous étions quatre. Nous sommes donc restés dans la légalité puisque notre rassemblement était inférieur à 10 personnes. Nous nous sommes retrouvés après au moins deux ans de « séparation », Blandine et moi et Stéphane (encore un !), son mari (ou son concubin, je ne sais pas… enfin si, je le sais mais je vais respecter leur intimité, après tout, c’est leur vie privée, pas la... [Lire la suite]

08 avril 2020

qu’est-ce qu’on est serrées… (billet totalement contaminé par le coronavirus)

Qu’est-ce qu’on est serrées, au fond de cette boîte, chantent les sardines, chantent les sardines entre l’huile et les aromates… Avec le confinement, certains doivent parfaitement comprendre ce que peuvent ressentir les sardines, serrées les unes contre les autres, dans leurs petites boîtes de conserves plates, baignant dans l’huile et les aromates. Aucun moyen d’avoir une espace à soi pas plus qu’une bulle dans laquelle se recentrer voire se concentrer. Aucun moyen non plus d’avoir un minimum d’intimité et chaque chose que fait une... [Lire la suite]
24 décembre 2019

dormirons-nous ensemble ? (billet garanti sans Noël)

Que ce soit dimanche ou lundi, soir ou matin minuit midi, dans l'enfer ou le paradis, les amours aux amours ressemblent. C'était hier que je t'ai dit : nous dormirons ensemble… Si tu existais dans ma vie, je te dirais, très rapidement « J’aimerais passer une nuit avec toi, j’aimerais dormir avec toi, j’aimerais me réveiller à tes côtés, le matin » parce que je suis un grand romantique. Parce que quand on tombe amoureux, c’est un peu le Graal, de partager le lit de quelqu’un. Et pas seulement pour la bagatelle. Aussi... [Lire la suite]
12 juillet 2019

on n’entre pas chez moi comme dans un moulin

Elle m’énerve cette mouche qui veut rentrer. C’est comme pour le moustique, d’hier matin, alors que le jour se levait à peine (et encore, c’est parce que je lui ai demandé plusieurs fois de sortir du lit, sinon, il serait resté couché, le jour), j’étais sur le canapé en train de vaquer à peu de choses pour ne pas dire rien et soudain, alors que je regardai dehors, j’aperçus un moustique comme collé à une des fenêtres mais néanmoins portes qui donnent sur la terrasse. Je crois qu’il voulait entrer. Et peut-être uniquement pour me... [Lire la suite]
24 mai 2019

l'assiette transparente

Tout à l’heure, alors que j’avais déposé les deux morceaux de saumon prévus pour le déjeuner dans une petite assiette transparente, je ne les ai pas laissés longtemps dessus. Non, parce que très rapidement, j’ai fini par les mettre dans une poêle avec un filet d’huile d’olive et l’assiette est restée sur la table à induction, comme ça, toute seule, toujours aussi transparente et j’ai vu qu’elle essayait de passer inaperçue. Je la connais bien, cette petite assiette, elle me fait toujours ça, elle joue à cache-cache avec moi et moi,... [Lire la suite]