27 février 2021

ah, tu préfères les choses dites sans fioriture !

Ah, tu préfères les choses dites sans fioriture ? Eh bien soit, je vais te le dire en face ce que je te dis par des chemins toujours détournés (oui, je suis un grand biaiseur devant l’Éternel) ; ce que je dis toujours à travers des demi-mots et des mots voilés ; ce que je te dis toujours avec des jeux de mots et des points de suspension en veux-tu, en voilà. Non, cette fois, je ne vais pas y aller par quatre chemins, ni même trois, ni même deux, je vais aller droit au but et ça va te faire tout bizarre de m’entendre te... [Lire la suite]

16 décembre 2020

mon sexe prend la parole (2)

Merci, Stéphane, de me laisser de nouveau quartier libre pour m’exprimer à ma juste valeur. J’en avais non seulement envie mais terriblement besoin. Et tout le monde sait que les besoins d’un sexe sont plutôt essentiels pour ne pas dire vitaux. Plutôt vitaux. J’aime les allitérations. Ça me fait du bien de pouvoir parler directement sans passer par un intermédiaire car au moins, comme ça, je sais que mes propos ne seront pas déformés. Et pour ce qui est d’être déformé, je sais de quoi je parle. Alors, cette fois encore, je crois que... [Lire la suite]
29 décembre 2018

est-ce depuis ma crise de foi, que je suis devenu plus hargneux ?

Je ne sais pas s’il y a une relation de cause à effet entre mon reniement de baptême et mon tempérament plus hargneux, plus ronchon, depuis quelques temps mais on est en droit de se poser la question. Je suis en droit de me poser la question car je préfère me la poser à moi-même plutôt qu’on me la pose. Je n’ai pas besoin d’intermédiaire. C’est comme pour m’adresser à un Dieu, s’il en existe un, je n’ai pas besoin qu’on me serve de « go between » bon, en même temps (coucou, monsieur M.) je me suis si peu adressé à Dieu, dans... [Lire la suite]
18 août 2018

épisode numéro 1

Un feuilleton en trois épisodes, une mini-série comme à la télé, comme c’est assez à la mode. Voilà ce qui commence en ce samedi 18 août, alors que commence la fin de la haute saison, à mon travail, pour moi. Je vais pouvoir commencer à respirer un peu mieux. Je vais pouvoir me lever un peu moins tôt. C’est-à-dire que je vais sans doute revenir à mon horaire de saison intermédiaire : 3h15 ou 3h30, selon les jours. Je vais gagner une heure de sommeil. Cinq nuits sur sept. Cinq à sept. Donc, du plaisir à venir. C’est royal,... [Lire la suite]