30 novembre 2015

les couverts récalcitrants

Il m’est arrivé une curieuse aventure, pendant le dîner d’hier soir. Exceptionnellement, je n’ai pas préparé la pizza du dimanche soir car j’avais un peu de restes à terminer et j’avais envie de manger de la soupe. Une fois n’est pas coutume. Sauf que quand j’ai voulu me servir de la première goulée de soupe, la cuiller que j’avais dans la main a refusé de plonger dans mon assiette. Au début, surpris, je me suis dit qu’une force extérieure était en train de m’empêcher de la mettre dans mon assiette mais très vite, je me suis rendu... [Lire la suite]

02 octobre 2015

et soudain, le monde frissonna

Nous nous étions tant cru en plein été indien que nous fûmes tous saisis par ce froid pénétrant tout autant qu’étrange car il nous a semblé plutôt incongru. Cette tentative d’invasion de l’automne par des forces hivernales fit sursauter le monde entier et soudain, il frissonna. Et pas seulement à cause de la fraîcheur ambiante. Pas seulement à cause du froid. Et alors, chacun de se dire rapidement qu’il allait falloir prendre des décisions pour ne pas trembler jour et nuit. Ne pas oublier de sortir les affaires d’hiver. Enlever le... [Lire la suite]
24 mars 2015

de trois à cinq

Le mardi, c’est le jour où Isabelle, la femme de ménage, vient l’après-midi. À partir de 14h et pour deux heures mais qui peuvent facilement durer jusqu’à 16h30. Alors, pour lui permettre de ne faire que du ménage, dimanche, en fin de journée, j’ai fait le repassage pour gagner du temps. Comme si j’avais eu un pressentiment que ce mardi, ça ne serait pas forcément une journée de bonne fortune pour moi. En effet, je me suis levé à l’envers, la tête ailleurs, là où ça lui fait mal et là où je n’allais plus beaucoup, ces temps derniers.... [Lire la suite]
10 novembre 2014

du peps, du tonus

Je vous assure que je me sens au top de ma forme, j’ai un peps et un tonus que certains hyperactifs pourraient m’envier tant je les dépasse de plusieurs courtes têtes. Je ne sais pas ce que j’ai mangé ces derniers jours qui me donne une telle vitalité mais on peut dire que je suis prêt pour faire les 400 coups. Ah si, je me souviens, ça doit être la soupe de légumes de l’autre jour, en brique, avec des légumes dits anciens. Je suis sûr que c’est ça. Ça m’a requinqué. Et depuis, je ne me contrôle plus. C’est bien, je ne connaissais ces... [Lire la suite]
11 juillet 2014

douce nuit, feinte nuit

« Vous allez voir, vous allez dormir comme un bébé. » Ah ça oui, j’ai dormi comme un bébé. Sauf que dès la fin de mon repas, personne ne m’a fait faire mon rototo et que je suis certainement allé au dodo le ventre un peu ballonné à cause de cette énorme brandade parmentière hier soir. Et comme elle était un peu salée, à peine un peu trop mais ça suffisait pour donner soif, eh bien, ça n’a pas raté, j’ai eu soif tout le reste de la soirée. Et j’ai bu, j’ai bu, j’ai bu et pas seulement ma double infusion comme tous les autres... [Lire la suite]
27 avril 2014

en fusion

Mes collègues filles (il serait peut-être temps d’inventer un mot pour différencier les collègues hommes des collègues femmes, non ?), dans le bureau, elles sont trois et moi, un, et bien, mes collègues filles, depuis quelques temps, elles ne boivent plus de café et elles sont passées au mode infusion. Infusion pour rester zen, infusion pour maigrir, infusion pour rester belle et j’en passe et pas des moindres. Le problème, c’est que la plupart de ces infusions, et bien, j’ai l’impression qu’elles ne servent à rien. Et quand je... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 11:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
30 septembre 2013

encore quatre-vingt-dix

Ou à peu près. Quatre-vingt-onze, pour être totalement précis. Parce que comme toute journée commencée est considérée comme terminée. Tout comme on peut considérer que toute année commencée est terminée. Et que toute vie commencée est terminée aussi. N’est-ce pas le principe même de la naissance qui n’est jamais que le (long) chemin vers la mort ? J’insiste sur les parenthèses qui étreignent le « long », maintenant aux mains des guillemets parce que pour certains, ça peut être carrément l’inverse. Comme pour la petite... [Lire la suite]