13 juin 2019

moi, finalement, j’en suis revenu

Finalement, on en parle, on en parle mais moi, j’en suis revenu et même assez vite revenu. Il n’y avait aucune raison que j’y passe plus de temps que ça. Et finalement, une fois rentré chez moi, je me suis dit que j’étais le champion du monde du voyage éclair. Parti très tôt le matin, 6h25 pour poser mes chaussures chez moi à 17h20, ça fait un road trip de 11h. Ce n’était donc pas la peine de que je fasse une valise pour si peu. Pour si peu de temps, principalement. Je n’ai pas eu besoin de me changer entre hier matin et hier... [Lire la suite]

12 juin 2019

trois indices pour savoir où je suis

Aujourd’hui, je ne suis pas là. Et pour ne pas faire un trou dans la séquence de publication de mes billets, j’ai écrit celui-ci hier, l’aujourd’hui de la veille et lendemain du jour concerné. J’aime bien écrire des choses apparemment embrouillées, moi, de temps en temps, je ne m’en lasse jamais. Bref, je ne suis pas là mais je n’allais pas laisser un jour sans billet dans mon blog quotidien. Parce que sinon, c’est le début du je-m’en-foutisme et je n’aimerais pas me retrouver dans cette situation-là. Je ne suis pas là mais je ne... [Lire la suite]
23 mai 2019

et si je brouillais les pistes ?

Toujours dans le cas hypothétique, jusqu’à preuve du contraire, où je serais amené à rencontrer ou revoir (vingt ans après) un lecteur ou une lectrice, ça fait plusieurs billets où je sème des petits cailloux comme autant d’indices pour préserver mon goût pour un certain confort (on l’aura tous compris, je suis plus pour un hôtel 4 étoiles comme le Monte Tauro à Taormina, en Sicile que pour le Camping 4 étoiles aussi de la Clape, au Car d’Agde. Ce qui n’est vraiment pas gentil de ma part vu que je ne connais pas ce dernier alors que... [Lire la suite]
16 mai 2018

Donostian nago

Normalement, si les choses se sont passées comme prévu, je suis en train de me balader en ville. Pas à Bordeaux, mais sur mon lieu de petites vacances. Pas en Gironde. Pas en Nouvelle Aquitaine non plus. Pas en France, de toute façon. À moins de trois heures de route. Il n’y a pas beaucoup de possibilités, si on y regarde de plus près. À part l’Espagne, je ne vois pas où je pourrais aller par la route en moins de trois heures de chez moi et qui soit à l’étranger. Non, ce qui aurait été plus troublant, c’est si j’avais dit que c’était... [Lire la suite]
15 avril 2016

le cruciverbiste éreinté

Alors, en un horizontal, espèce d’appesantissement physique, en 10 lettres. Bien sûr, comme je débute seulement la résolution de cette grille, je n’ai aucun indice et c’est quand même vachement difficile. De toute façon, c’est comme dans le reste de la vie, c’est le premier pas qui compte même s’il n’est jamais le plus facile à faire. Bon, espèce d’appesantissement physique… en dix lettres… déjà, on sait que c’est un mot au singulier, donc, je ne vais pas mettre de S à la fin. Et en un vertical ? En 10 vertical, ramollies, en 10... [Lire la suite]
25 janvier 2016

parasites

« Il s’accouda à la rambarde de la fenêtre. Et il se mit à réfléchir aux informations qu’il avait pu glaner au fil de ses rencontres. Tout d’abord, cette femme dans le bar mitoyen de la ruelle dans laquelle on avait découvert le corps. Cette femme dont il ne savait pas tout. Il la supposait accompagnatrice de charme mais, même sans certitude, il s’en foutait un peu. Ce n’était pas son propos… » Tchak iti ki tchack, tchak iti ki tchack, iti ki tchak, iti ki tchak, iti ki tchak On non, pas encore ! Pas déjà ! C’est... [Lire la suite]
25 octobre 2015

ce qui se conçoit clairement s'énonce bien... ou un truc comme ça

"Je voudrais leur dire qu'on a reçu le coup de pied au derrière mais que c'est pas parce que vous voulez renverser la table que vous descendez de la voiture dont vous vous abstenez de choisir le chauffeur." (Nicolas Sarkozy, meeting de Limoges, le 14 octobre 2015) Pour une fois, en politique, on ne pourra pas parler de langue de bois mais de langue de quoi ? J’avoue que cette fois-ci, outre le fait qu’il m’a fait bien rire, je n’ai pas du tout compris le sens certainement caché de cette phrase pour le moins énigmatique. Sans... [Lire la suite]
08 janvier 2015

carte au trésor

J’ai trouvé un plan, par terre. Je n’ai pas compris de quel plan il pouvait bien s’agir mais j’ai cherché. J’ai cherché comme si j’étais en quête d’un trésor. En chasse d’un trésor. Et voici quelles sont mes éventuelles conclusions. J’ai d’abord pensé que ça pouvait être le plan pour venir à mon bureau mais je n’en ai pas besoin, je connais le chemin par cœur que je vienne en tram ou en voiture. Mais ça pouvait être pour quelqu’un qui voulait venir nous voir pour un entretien d’embauche, par exemple, ou pour enlever une commande. En... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 04:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
16 août 2014

les cinq sens

Ils partirent zéro quand moi, je partis seul et par un prompt renfort, nous fûmes bien plus nombreux en arrivant au port. Et même si moi, je continue d’être tout seul, d’être seul contre tous, ici, j’ai malgré tout l’impression, la prétention de partager quelque chose avec eux, avec vous. Et ça me fait très plaisir que nous nous retrouvions tous ensemble pour cette occasion car il n’en est pas de plus belle. Pour souffler quelques bougies ? « Quelques », c’est un doux euphémisme. Mais je vous remercie et je remercie... [Lire la suite]