09 février 2019

Gilles et John (acte 5)

Bonjour Gilles et John, puis-je vous poser quelques questions au sujet du grand débat national ? Bonjour, uniquement si vous n’êtes pas journaliste et si ça vous fait plaisir de nous revoir. Sinon, non. Oui, je confirme que je ne suis pas journaliste, juste un sociologue qui s’intéresse de près à votre mouvement et à la pertinence qu’il a. Dis-moi, Gilles, c’est bien pour nous, un sociologue ? Je pense, John, sinon, on le fout dehors. On n’a qu’à dire que oui. On va bien voir en fonction des questions. Oui, donc, on va... [Lire la suite]

01 mai 2018

grève du premier mai

Aujourd’hui, premier mai deux-mille dix-huit, je ne publie aucun billet car je suis en grève. Et comme c’est la journée sans pléonasme, je jure que je n’en ferai aucun. Un peu de respect, merde ! Zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle, zèle,... [Lire la suite]
08 juin 2016

blocage des accès à ma pensée

On ne l’a pas vu venir, celui-là. Un mouvement social qui est parti d’on ne sait où et qui a décidé de bloquer tous les accès à ma pensée pour au moins vingt-quatre heures. En gros, ça signifie que je suis dans l’impossibilité totale d’écrire un billet dans mon blog aujourd’hui. On ne connaît pas encore les revendications de ce mouvement social. On parle d’un groupuscule d’extrême migraine qui pourrait s’être infiltré dans mon organisme, physiquement parlant et qui aurait eu les clés du coffre-fort de mon intellect. Du coup, ça... [Lire la suite]
04 mai 2016

elle s'est encore échappée

C’est une habituée de l’échappée belle. Elle a le sens de l’art de la fugue. De la fugue éphémère. Du moins, jusqu’à ce dernier week-end où là, elle a sans doute voulu prendre un chemin de traverse et elle ne saura pas retrouver la route de sa maison. Il faut se faire une raison. C’est toujours ainsi que va la vie, avec son lot de mauvaises surprises, parfois. Car cette fois, on aura beau taper dans les mains, comme nous le faisions, à chaque fois qu’elle était partie renifler dans tous les coins et tous les recoins de la forêt, à... [Lire la suite]
12 juin 2015

mes fils, ma bataille

Sous des couverts d’histoires de ma vie, de ma vie privée, parfois, qui m’arrivent et que je raconte dans des billets, au fil de mes humeurs, il faut savoir que je ne raconte pas tant de choses que ça sur moi, en réalité. Parce que je peux aussi donner l’impression de… de donner le change mais, pour tout ce qui me concerne directement, c’est la plupart du temps à mots couverts ou alors, partiellement inventé. Comme quand on s’invente sa propre légende. Jamais vous ne trouverez quoique ce soit de véritablement intime dans ce blog.... [Lire la suite]