07 juillet 2016

pourtant, j'ai commencé très tôt

Pourtant,  j’ai commencé très tôt car j’ai fait mes premiers cartons de la journée à moins de 7h30. Je ne suis plus si sûr de moi que ça concernant l’horaire précis mais en annonçant 7h30, je ne vole personne. Comme la pointeuse ne fonctionnait pas, j’aurais dû y penser, à noter mon horaire d’embauche. Mais bon, de toute façon, le président n’était pas levé quand j’ai commencé et j’ai dû en faire quatre ou cinq avant qu’il n’émerge, la gueule enfarinée et moi, tout guilleret d’avoir bien avancé de si bon matin. Quand il est... [Lire la suite]

26 juin 2016

à l'impossible, nul n'est tenu

Au lieu de dormir grassement jusqu’à 7 heures (pas trop après car sinon, ça devient indécent), ce matin, je me suis levé à 5h30. Parce que forcément, tous ces événements d’achat d’appartement qui traîne à cause de l’édition de l’offre de prêt définitive et de vente, enfin probablement validée, ça remue les neurones dans tous les sens. Entre inquiétude et excitation positive. Du coup, ça coupe le sommeil comme si le cerveau avait envie de couper les cheveux en quatre. Autant vous dire qu’il y a du boulot car, et ça fait longtemps que... [Lire la suite]
26 novembre 2015

pont de Varole

Comme quoi la télévision, ça ne sert pas qu’à se divertir devant des jeux dans lesquels on gagne des sommes indécentes si on les compare avec la difficulté des questions qui sont posées, ça ne sert pas qu’à apprendre les plus mauvaises nouvelles de France, de Navarre et du reste du monde entier (à chaque jour ou presque sa catastrophe et accrochez-vous bien, on va vous montrer des images difficiles à regarder) et ça ne sert pas qu’à voir les horreurs perpétrées par ces gros cons de terroristes d’une lâcheté sans nom (trop facile, oui,... [Lire la suite]
06 septembre 2015

contrariétés de vacances

Voilà, ça y est. Les vacances ont enfin pu commencer. Parce que la journée d’hier, on ne peut pas dire qu’elle fut de tout repos. Au moment d’aller dîner chez Renée, c’est bien parce qu’elle s’était occupée de tout que nous y sommes allés car, autant le président que moi, nous en avions plein les pattes, plein le dos et plein les bras. Nous avons passé une après-midi un peu tourbillonnante. Complètement folle. Et nous avons subi plein de petites contrariétés, bien sûr, pas graves du tout, tout au long de la journée mais quand ça se... [Lire la suite]
22 décembre 2014

deux millions toutes les deux

J’avoue ne pas en avoir cru mes oreilles, samedi, en rentrant du boulot, en fin de matinée, quand j’ai entendu cette information. En même temps que les bras m’en sont tombés, ce qui est toujours délicat et dangereux, quand on conduit sa voiture, en même temps que mes bras sont tombés, j’ai eu une pensée pour la famille Bélier car franchement, à ce moment-là, je me suis dit qu’il valait mieux être sourd qu’entendre ça. Et là, je vais faire le réactionnaire de service en expliquant pourquoi mais tant pis, j’assume. Il n’y a pas de... [Lire la suite]