15 octobre 2015

l'épidémiologiste

Je pense que j’ai raté une vocation. Enfin, pas vraiment raté. Elle m’est apparue sur le tard donc, je ne peux pas avoir de regret. Il n’empêche qu’aujourd’hui, à un peu plus de mon demi-siècle, je me dis que j’aurais pu être un très bon épidémiologiste. Très bon, que dis-je ? Un excellent épidémiologiste. Et que si j’aurais pu l’être à mon âge actuel, j’ai conscience que je n’aurais pas pu l’être en ayant vingt ans de moins. Car si jeunesse savait… Et moi, je ne savais pas. J’étais comme tous les autres. Aujourd’hui, je sais.... [Lire la suite]

18 novembre 2014

je dix quatre heures vingt

Je suis un véritable névrosé de la ponctualité et un névropathe incurable (et incorrigible) de l’horaire. Et je pense que de tous les psys du monde, aucun ne sera jamais capable de remettre les pendules à l’heure, en ce qui me concerne. Déjà parce que je suis un mec speedé en permanence (d’où le besoin qu’on respecte le fait que j’aille plusieurs fois au cinéma par semaine car là, au moins, je suis assis, je ne cours pas), une vraie cocotte-minute en version petit mâle vieillissant, toujours sous pression, toujours avec la soupape... [Lire la suite]
24 septembre 2014

hier, c'était l'équinoxe

Hier, c’était le premier jour de l’automne et je m’en suis allé lent. Comme dans l’évangile de ma propre équinoxe. Je m’en souviens d’autant plus que ce poème-ci reste un de mes préférés et la meilleure preuve, c’est qu’il y a pile un an, je le publiais pour la énième fois. Pour la première fois dans ce blog mais il le fut également dans les deux précédents, d’il y a quelques années, alors que j’en publiais régulièrement. Quand je manquais un peu d’inspiration, à vrai dire. S’il y a un poème que je ne peux pas publier à un autre... [Lire la suite]