07 mars 2019

et, avec lui, une lueur d’espoir

Le soleil est revenu après une nuit non seulement bien noire mais des bourrasques de pluie et des vents diluviens. Heureusement, au plus fort de ce qu’on pourrait appeler une tempête, j’étais au boulot, vers 4h et j’entendais le roulement des grosses averses sur le toit du bâtiment et je me suis dit : « Tiens, il pleut et pas qu’un peu ! » et ce n’était pas utile que j’aille mettre le nez dehors pour m’en assurer, je savais très bien ce que je disais, ce que j’affirmais. Oui, je peux être très affirmatif même en... [Lire la suite]

22 septembre 2018

à petits pas perdus

Ça va faire une semaine que je ne marche plus. Je l’ai dit tout de suite après l’incident : moi, je vous préviens, je ne marche plus. Et du coup, je ne marche plus. J’économise mes pas. Je n’ai plus mon petit podomètre de poche (paix à son âme) et je me suis donc dit : à quoi bon marcher si je ne peux plus savoir combien de pas je fais par jour. C’est vrai, ça, à quoi bon ? Alors, je me suis mis en grève de pas. Il y en a qui font la grève sur le tas mais moi, je la fais sur les pas. Chacun son truc et les moutons de... [Lire la suite]
17 mars 2018

seulement trois vœux ?

C’est vraiment idiot, mais j’avais (très) bêtement renversé du vin rouge (moi qui n’en bois jamais ou si peu) sur mon slip propre, qui est plus est, blanc. Autant vous dire que ça se voyait. Je n’allais pas pouvoir rester comme ça, même sous des pantalons, moi, ça me dérangeait de le savoir. On ne sait jamais, imaginez un peu que je me retrouve aux urgences et qu’on découvre un slip qui sent le St Estèphe ! Oui, je sais, il faut déjà être connaisseur pour reconnaître une odeur de St Estèphe sur un slip qui sent avant tout la... [Lire la suite]
31 octobre 2017

Affleloubard

Je vais revenir un instant sur le rebondissement dans l’affaire qui m’oppose à Alain Affleloupé (j’ai eu du mal avec cette première phrase car je ne trouvais pas le mot « rebondissement » qui est celui que je voulais écrire mais qui ne me venait pas… J’ai failli mettre « coup de théâtre » mais ça ne me convenait pas vraiment, alors, j’ai forcé beaucoup en réfléchissant, au point de venir tout rouge, j’en suis sûr et ça a fini par venir mais ça n’a pas été sans mal et à part ça, ça va, merci et vous ?) Oui,... [Lire la suite]
19 décembre 2016

le revanchard du petit matin

Ce n’est un secret pour personne, autour de moi, je suis un lève-tôt. Par obligation du mardi au samedi puisque c’est pour aller travailler. Par nature voire par plaisir, les dimanches et les lundis. Sauf incident. Rarissime. En semaine, donc, pour des raisons professionnelles, je me lève entre 3h et 3h45, selon les jours, les saisons et le travail potentiel qui m’attend. Peut-être me lèverai-je encore un peu plus tôt en fin de semaine, à l’approche de ce foutu Noël et la semaine prochaine, pour la St Sylvestre. Ce n’est jamais la... [Lire la suite]
21 juin 2016

quel été, quel été moche

Ah ça oui, qu’elle était, qu’elle était moche, cette première journée de l’été… C’est dommage parce que vraiment, on peut dire que ça avait bien commencé, il ne faisait pas trop chaud en allant au garage, à 3h45, cette nuit, bien au contraire, il faisait même très bon. C’était vachement agréable. Et je suis parti travailler. Aucun incident sur la route. Pas de bazar sur mon bureau après un week-end forcément trop court. Et j’étais habillé en jaune (mon tee-shirt) et Émilie aussi, mais le sien, il avait des fioritures, des espèces de... [Lire la suite]
20 juillet 2014

depuis qu'Il m'a parlé

Depuis qu’Il m’a parlé, je suis un peu sceptique. Je suis encore un peu plus sceptique que je ne pouvais l’être avant. Mais ça, je n’y peux rien, le doute, ça fait partie de ma vie. Un doute m’habite en permanence. Et s’il n’y avait que ça, en moi, ça pourrait encore passer. Mais Il n’aime pas que je parle de moi comme ça. Je reconnais que je manque singulièrement de pudeur mais je ne pensais pas que ça pouvait Lui « déplaire » à ce point et surtout, j’étais loin d’imaginer qu’Il avait un œil, son œil, sur moi, en permanence... [Lire la suite]
13 décembre 2013

sur-tension

Il y a des jours comme ça où la nuit semble ne pas vouloir prendre fin. Comme si elle feignassait sous la couette brumeuse dans laquelle elle s’est enroulée, pleine de tous ses noirceurs et de ces pâleurs. Entre ténèbres et teint diaphane. Et moi, au milieu de nulle part, quand je suis descendu de mon rêve, au petit matin dont le réveil me sembla intempestif et incongru, j’ai eu une espèce de douleur à me lever alors que la nuit continuait la sienne en toute tranquillité et dans un égoïsme qui aurait pu me faire sourire si nous... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 15:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,