01 décembre 2016

mes meilleurs collègues

Il y en a, quand on pense à eux, ça fait du bien et je ne parle pas forcément de son conjoint, de sa meilleure amie ou de son meilleur ami ou de certains membres de sa famille, non, je parle aussi de celles et ceux qui sont parfois, souvent moins proches mais présents quand même. Et la plupart du temps (ou de temps en temps), à leur corps et à leur esprit défendant. J’en veux pour preuve certain(e)s collègues de travail. En tout cas, en ce qui me concerne. Et là, j’ai envie de parler d’eux, à mots couverts et à discrétion. Il y en a,... [Lire la suite]

27 novembre 2015

bleu, blanc, rouge

Bleu, blanc, rouge… Bleu comme l’océan, bleu comme le ciel, bleu comme l’immensité de la liberté. Le bleu est une couleur qui rassure. Qu’il soit clair ou foncé. Blanc comme la neige, blanc comme l’innocence, blanc comme l’immensité de la banquise. Le blanc est une « couleur » qui éclate à la lumière. Rouge, comme la passion, rouge comme le sang, source de vie, qui coule dans nos veines, comme la couleur d’un vin qu’on prend plaisir à partager. Bleu, blanc, rouge… Aujourd’hui, le président a fait pavoiser le... [Lire la suite]
24 octobre 2015

on en revient toujours aux mêmes

On a beau dire, on a beau faire, on en revient toujours aux mêmes. Et là que nous sommes samedi à juste midi, c’est presque comme tous les samedis midis depuis que le monde est monde. C’est l’éternel retour des choses et du temps qui passe. La routine bien réglée comme les aiguilles d’une horloge. On n’y peut mais. Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Oui, en tout cas, c’est ainsi que moi je vis, à peine un peu perdu dans cette immensité régulière. Un petit grain de sable dans une clepsydre de laquelle je ne pourrai sortir un... [Lire la suite]
07 septembre 2015

zéro virgule soixante-quatorze kilomètre carré

Debout depuis un moment, quand j’ai discrètement ouvert un store électrique du séjour, j’ai vu qu’il faisait encore un peu nuit alors que moi, j’avais encore  un peu sommeil mais que je l’avais perdu et donc, il valait mieux me lever pour ne pas perdre mon temps à le chercher dans le lit, toutes lumières éteintes. Et là, je me suis fait un café dosette, une fois n’est pas coutume et j’ai bouquiné, j’ai terminé le roman que j’avais en cours, une trentaine de pages et découvrir un dénouement auquel je ne m’attendais pas et en... [Lire la suite]