16 janvier 2019

Gilles et John (1)

Bonjour, Gilles et John, pouvez-vous nous dire si vous avez reçu la lettre d’Emmanuel Macron ? Et surtout, si vous l’avez lue et si vous allez répondre aux questions qu’il pose ? Oui, on l’a reçue mais on ne l’a pas lue, ça ne nous intéresse pas et on ne répondra pas aux questions car les questions, elles sont orientées et les réponses, on les connaît déjà. Nous, ce qu’on veut, c’est plus de démocratie. Mais dites-moi, Gille et John, c’est quand même une démarche on-ne-peut-plus démocratique, cette lettre et ce grand débat... [Lire la suite]

15 janvier 2019

l'arbre à malices

Alors que je n’ai pas d’enfant (je n’en ai jamais eu et je pense que je n’en aurai jamais), c’est drôle comme je suis facilement sollicité pour donner des idées à certains parents pour des activités, des lectures ou autres. Tiens, pas plus tard que ce matin, Virginie, au bureau, est venue me demander de l’aide car je suis quelqu’un qui est réputé pour son imagination et sa fantaisie et elle, elle est beaucoup plus cartésienne et les pieds bien ancrés dans la terre. Son aîné, qui doit être en CP, si je ne me trompe pas, vient de se... [Lire la suite]
31 mai 2018

les jours se suivent mais ne se ressemblent pas (toujours)

D’abord, j’aimerais dire que j’aime bien débattre. Parler de choses et d’autre. Refaire le monde. Discuter tout en ne s’en laissant pas compter. Argumenter, défendre mes idées. Éventuellement, m’ouvrir à d’autres. Celles auxquelles je n’aurais jamais pensé. Ou carrément des nouvelles. Bref, j’aime bien quand on peut échanger mais à la condition que chacun puisse s’exprimer dans le respect de l’autre et que ça ne soit ni du bourrage de crâne, ni du monologue impossible à couper. Voilà, c’est ce que j’aime, c’est ce que je pense.... [Lire la suite]
13 mars 2016

je préfère les petits jeunes

Ah non, qu’on ne vienne pas me taxer de pédophile, je ne suis pas catho-pratiquant. Et pas seulement pour cette raison-là mais parce que je ne suis pas comme ça. Ça n’est pas mon genre. Et ce n’est pas parce que le titre de ce billet annonce que je préfère les petits jeunes qu’il faut mal m’interpréter. Bon, d’accord, j’ai écrit ça en toute connaissance de cause car je savais pertinemment que l’ambiguïté du propos porterait à confusion. C’est volontaire donc, en gros, je suis un vrai manipulateur. Et je l’assume. De toute façon, quand... [Lire la suite]
02 mars 2016

vivement dans cinq ans

Oh oui, alors, vivement dans cinq ans. Parce que dans cinq ans, on aura peut-être des têtes nouvelles à voir. Et des choses nouvelles à entendre. Ah oui, vivement dans cinq ans. Dans cinq ans, nous serons le 2 mars 2021. Et nous serons à un peu plus d’un an des présidentielles de 2022. Et nous entendrons déjà beaucoup parler des primaires à droite comme à gauche. Et peut-être verrons-nous émerger des hommes et des femmes politiques qui apporteront un peu de sang neuf, qui débattront avec des vraies propositions, qui défendront des... [Lire la suite]