22 juillet 2019

en plein séminaire de travail

Je suis en plein séminaire de travail. On m’a appelé au dernier moment et je n’ai pas pu rentrer de Biscarrosse comme je l’avais prévu, de rentrer sur Bordeaux, de rentrer de là-bas à ici ou plutôt d’ici à là-bas puisque je suis encore là-bas et non pas ici. Et en plus, j’ai des gros problèmes de réseau, c’est-à-dire que je n’ai pas le droit de me connecter plus de cinq minutes par jour car nous sommes en plein séminaire de travail du matin au soir. Je n’ai pas une minute à moi. Oui, exactement, du matin au soir. Du matin où je me... [Lire la suite]

16 décembre 2016

je ferais mieux de rentrer chez moi, voyez-vous, docteur ?

Vous voyez, docteur, je ferais mieux de rentrer chez moi car je me demande vraiment ce que je fais là, aujourd’hui. Je n’avais pas envie de venir. J’étais trop fatigué. Je suis trop fatigué. Je n’ai pas envie de parler. Je n’ai rien à vous dire. Rien depuis la dernière fois que nous nous sommes vus. Alors, franchement, je ne vois pas pourquoi je reste là, assis devant vous. Bêtement. Oui, bêtement, il n’y a pas d’autre mot. En tout cas pas qui me vienne à l’esprit, là. De toute façon, votre système de faire payer des séances d’avance... [Lire la suite]
26 octobre 2016

incroyable

Inventé par Archimède, le palan est un mécanisme de transmission du mouvement. Il est constitué de deux groupes, le premier étant mobile et l’autre, fixe. Dans chacun de ces deux groupes, il y a un certain nombre de poulies (ce qui fait qu’on peut se demander si le palan n’est pas un filou car on le sait bien, il y a trop de poulies pour être honnête) et des cordes. Son but ? Réduire au maximum l’effort de que demande le fait de soulever des objets lourds, en particulier dans la marine, pour border les voiles des bateaux. Mais... [Lire la suite]
04 juin 2016

les Bleus ne seraient donc pas représentatifs ?

En ce moment, avec toutes ces grèves, toutes ces inondations catastrophiques et toutes ces petites histoires politiciennes, on en aurait presque oublié le fait que l’Euro de foot commence la semaine prochaine, dans notre pays, en plein état d’urgence, les pieds dans l’eau et sans train pour transporter les voyageurs. Moi, c’est simple, je dis bravo de chez bravo. Mais c’est sans compter sur un épi-événement qui vient de se produire, sans doute bien trop important dans la tête des medias et des gens qui en sont à l’origine. Je dis... [Lire la suite]
13 mars 2016

je préfère les petits jeunes

Ah non, qu’on ne vienne pas me taxer de pédophile, je ne suis pas catho-pratiquant. Et pas seulement pour cette raison-là mais parce que je ne suis pas comme ça. Ça n’est pas mon genre. Et ce n’est pas parce que le titre de ce billet annonce que je préfère les petits jeunes qu’il faut mal m’interpréter. Bon, d’accord, j’ai écrit ça en toute connaissance de cause car je savais pertinemment que l’ambiguïté du propos porterait à confusion. C’est volontaire donc, en gros, je suis un vrai manipulateur. Et je l’assume. De toute façon, quand... [Lire la suite]
01 mars 2016

un nouveau jour s'est levé

« Un nouveau jour se lève, tu peux lire sur mes lèvres, l’envie de parler… » Le jour d’après le jour du vingt neuf, j’aurais préféré que ça arrive le jour même mais l’annonce m’a été faite ce matin, le lendemain d’hier. Ma foi, c’est toujours bon à prendre mais si je veux être totalement franc, sincère et honnête, je ne peux pas dire que j’ai sauté de joie en apprenant la nouvelle. Ça m’a fait plaisir mais je suis resté tout en retenue. Tout en contrôle. Non, c’est faux, je n’étais pas du tout sous contrôle. La... [Lire la suite]
06 février 2015

Albert Fournaison

Ce n'est pas sans une certaine émotion mâtinée d'une fierté non feinte que vais vous parler d'Albert Fournaison. Albert Fournaison, grand homme simple s'il en est, est un vieux monsieur très respectable, de près de quatre-vingt-dix ans, qui a connu bien des choses en ces neuf décennies, dont une grande guerre et une autre, un peu plu secrète, en Algérie. Albert Fournaison a connu les plus grands et il en a vu plein disparaître sous ses yeux, il a eu la chance de croiser Colette et Boris Vian alors qu'il habitait à Paris. Il vit... [Lire la suite]