13 juin 2015

complicité

Et si mon meilleur ami ou ma meilleure amie m’appelait un jour, en pleine nuit (!) pour me demander un service de toute urgence, déjà, est-ce que je répondrais à mon téléphone ? Et si oui, est-ce que je me lèverais en sautant hors du lit pour enfiler le plus rapidement possible quelques vêtements ? Et me dépêcher d’aller la (on va dire que c’est ma meilleure amie, pour simplifier) retrouver chez elle ou là où elle m’aura donné rendez-vous, peu importe l’endroit précis. À vrai dire, ça dépend un peu de l’heure qu’il serait et... [Lire la suite]