01 octobre 2019

j’aime bien les débuts de trimestres

Je crois que j’aime vraiment bien les débuts de trimestres. Regardez : le premier janvier, c’est jour férié (enfin, pour ceux qui travaillent) ; le premier avril, c’est jour de blague obligatoire, tout le monde doit rire ; le premier juillet, c’est un peu le top départ pour les vacances d’été et le premier octobre, c’est le début du dernier trimestre avant le premier janvier suivant. Bon, bien sûr, pendant ce dernier trimestre, on va devoir se coltiner les hommages aux morts que tout le monde fera le jour de la fête de... [Lire la suite]

10 novembre 2018

fonds de tiroirs

En tout cas, je te remercie, Chouchou, tu as été très efficace et ton aide m’a été précieuse, ce matin, pour ce qu’on avait prévu de faire à mon travail. J’ai pu terminer mon boulot pendant que tu chargeais les documents que je voulais qu’on emporte et je n’en reviens pas comme ça a été facile, on ne s’est pas gênés l’un l’autre, pourtant, une chaise pour deux, ça n’est pas toujours l’idéal. Là, on va tout de suite séparer les choses pour que je puisse m’y retrouver, quand j’aurais besoin de les consulter. Quand j’aurai envie de... [Lire la suite]
06 décembre 2017

hécatombe et limite mauvaise humeur

Pour ne pas savoir que Johnny Hallyday est mort, il faut vraiment être sourd et aveugle. Ou alors, vivre dans une grotte. Ou encore être dans le coma, et même là, je ne suis pas sûr que certaines ondes ne vont pas directement dans le cerveau de ceux qui sont concernés. Oui, parce que Johnny est mort. En même temps, hier, Jean d’Ormesson nous a quittés. De façon très élégante, comme toujours. Ça m’a fait quelque chose car pour moi, Jean d’O., c’était comme une étoile qui brillait de son intelligence et de sa fantaisie pour mieux nous... [Lire la suite]
14 mai 2017

ma propre investiture

Est-ce parce que je suis en vacances et donc, un peu déboussolé même si nous ne sommes que dimanche et que mon propre rythme biologique n’a pas encore été bouleversé pour ce qui ne ressemble pour l’instant qu’à un week-end ordinaire ? En tout cas, je me suis levé à 3h30 en allant allumer la cuisine, en me préparant à sortir la boîte de café pour en mettre dans le filtre et j’ai regardé l’heure. Il n’était pas celle que je croyais. C’est sans doute pour ça qu’il faisait encore si noir. Alors, j’ai tout laissé en plan et je suis... [Lire la suite]
08 mars 2017

journée de la femme

Ça fait quarante ans que le 8 mars existe en tant que journée (internationale) de la femme mais en vérité, le 8 mars, ça existe depuis bien plus longtemps que ça, c’est normal, le 8 mars était là avant les féministes. Enfin je crois. Si quelqu’une n’est pas d’accord, qu’elle le dise. Ou qu’elle se taise à jamais. En tout cas, en cette journée spéciale où pour moi, il est inapproprié de leur offrir un bouquet de fleurs car ça démontre justement qu’on n’a rien compris, moi, j’ai envie de leur rendre hommage. Ne pas leur lancer que des... [Lire la suite]
07 mars 2016

tris et chuchotements

Cette fois, on s’y met sérieusement. Je m’y suis mis sérieusement. Si jamais nous pouvons déménager d’ici fin juin, ce qui serait plutôt bien, il va bien falloir réduire le nombre de choses que nous avons de façon importante pour ne pas dire considérable. J’aurais pu dire importérable pour ne pas dire considérante, mais ça ne voulait plus rien dire. Alors, depuis quelques jours, ça y est, je suis lancé dans le tri de mes affaires et surtout, de mes livres, des journaux, des feuilles et des cahiers que j’ai remplis d’un tas de trucs... [Lire la suite]
16 novembre 2015

une émotion universelle

Forcément, on est tous, je suis un peu plus à cran qu’en temps normal et si l’émotion est totale depuis samedi matin, pour moi, la moindre chose que je peux voir, lire ou entendre ne fait que la renforcer comme si c’était encore possible d’être plus bouleversé. Évidemment, je suis empli d’une tristesse infinie quand je pense aux victimes, à celles qui sont mortes, à celles qui sont blessées voire grièvement blessées mais aussi à leurs proches, à celles qui ont pu assister à ces carnages et qui s’en sont sorties. Et ce soir, je mettrai... [Lire la suite]