28 septembre 2019

« la poésie est un courant d’air pour l’esprit »

J’avoue que quand j’ai entendu cette phrase à la radio, ce matin, dans une émission en hommage à Jacques Chirac, je me la suis répétée plusieurs dizaines de fois pour ne pas prendre le risque de l’oublier. Comme je partais faire des courses et que j’en avais pour au moins une heure et demi à deux heures avant de rentrer chez moi… Que dire sur la disparition de ce grand homme d’état, peut-être le dernier président de cette catégorie-là. Peu m’importe qu’il ait pu être un magouilleur, je pense que c’était un homme qui aimait les gens... [Lire la suite]

05 mai 2019

soirée arrosée, nuit agitée ?

Avec modération qu’on n’arrête pas de nous dire. Oui, avec modération mais en bonne compagnie. Cette soirée a vraiment été très sympa même si nous n’étions pas si nombreux que ça (je n’aurais donc pas plus que quelques admirateurs, à peine deux poignées ?), à la limite, ce n’est ni grave, ni important car l’essentiel, outre que c’est le fait de participer, c’est que ceux qui étaient là faisaient partie de ceux qui m’importaient le plus. Comme je l’ai dit dans mon discours, merci à ceux qui sont venus d’avoir été là et surtout,... [Lire la suite]
04 mai 2019

fondamentalement

Revenir aux fondamentaux, ai-je entendu à la radio, ce matin. Il paraît que les gilets jaunes (et casseurs réunis ?) veulent réinvestir les ronds-points, revenir aux fondamentaux. Je veux bien, moi mais qu’y aura-t-il à casser, là, hormis les pieds et les pédales des conducteurs ? Néanmoins, une question me taraude l’esprit, après avoir entendu cette nouvelle un peu inattendue : le mot « fondamentaux », sont-ce les journalistes qui l’ont employé où vient-il directement des gilets jaunes (et casseurs... [Lire la suite]
22 avril 2019

c'est la pleine saison des asperges

Peut-on dire que j’ai le syndrome d’asperges ? Oui, parce que quand c’est la pleine saison, comme en ce moment, j’en achète toutes les semaines et j’en cuisine des blanches et des vertes mais jamais en même temps. Une asperge. C’est toujours soit l’une, soit l’autre, des deux variétés. Deux asperges. Et pour demain, j’ai prévu de ne servir que des vertes. Trois asperges. D’abord en entrée et puis en plat. Quatre asperges. Parce que demain soir, j’ai un dîner, non pas de gala mais un dîner de clôture de travail. Cinq... [Lire la suite]
23 mars 2019

requiem in pace

Stéphane, jusqu’au bout, tu auras lutté pour tenir le coup et tenir bon mais jamais pour un bon coup, quel dommage pour toi ! Aujourd’hui, tu nous quittes, tu nous as quittés et nous allons désormais apprendre à vivre sans toi mais au fond de nous, tu seras toujours un peu là même si, vers la fin, tu étais plutôt las tout en n’étant pas toujours vraiment là alors que là, tu ne seras plus là mais tu es où, pas là, mais tu es où, pas là, tu es où ? Ce matin, nous sommes réunis ensemble pour lui rendre hommage, pour honorer la... [Lire la suite]
07 octobre 2018

la Superba

Ah si seulement elle avait été française, peut-être lui aurait-on rendu hommage de façon plus importante, à la hauteur de son talent. Montserrat-Caballé était une cantatrice, une diva, une Castafiore à la dimension et aux dimensions hors normes. Je l’aimais bien, beaucoup. Elle aussi, je la croyais morte car j’avais appris qu’elle était malade, il y a quelques années. Je m’étais trompé. Elle vient juste de disparaître. Et j’ai envie de parler un peu d’elle. Mais pas que. J’ai aussi envie de m’amuser avec elle. Comme d’autres l’ont si... [Lire la suite]

18 février 2018

Gérard et Barbara

J’en avais entendu parler et j’ai fini par succomber. Je n’ai pas pu attendre que ça soit disponible à la bibliothèque de Bordeaux pour l’emprunter et là, hier, en passant à la Fnac, je suis tombé sur le disque, le CD et comme il n’était qu’à 7 euros, je me suis laissé tenter. J’en avais envie. Je n’en connaissais pas grand-chose, une seule chanson, entendue une fois à la radio, sur Fip, et j’avais beaucoup aimé. Parce que c’était empreint d’une grande délicatesse, légèrement inattendue mais non, c’est peut-être juste parce qu’on se... [Lire la suite]
15 février 2018

Jonathann, Nordahl et Laeticia

Jonathann Daval ? Oui, je vois, c’est ce monsieur qui a tué sa femme par erreur et qui s’est débarrassé du corps sans le faire exprès. Oui, oui. On en a beaucoup entendu parler, il n’y a pas si longtemps que ça, encore mais là, ça fait au moins deux semaines qu’on ne sait plus rien de lui. C’est dommage, il était bien sympathique, ce petit gars. Et quelle peine n’a-t-il pas eue, quand  on a rendu hommage à sa pauvre femme ou quand il a pris la parole lors d’une conférence de presse ! Non, moi, je dis que ce garçon, qui... [Lire la suite]
10 décembre 2017

baroud d'honneur

Bon, puisque son cercueil a quitté la France, on va lui rendre un dernier hommage, pas du tout national, celui-ci, cette fois et après, je propose qu’on n’en parle plus pendant un certain temps parce que là, bon, ça va, quoi, non ? J’ai juste deux ou trois choses à préciser vu que j’ai pu passer pour un mauvais français qui n’a pas été plus ému que ça à l’annonce de la mort de qui vous savez et qui n’a pas regardé l’hommage populaire que le pays, qu’une partie du pays lui a rendu hier et qui n’est pas resté sur Paris non plus au... [Lire la suite]
09 décembre 2017

hommage à que coucou

Johnny Hallyday reprend un ancien succès, particulièrement de circonstance       et sans rancune, évidemment...
Posté par sibal33 à 04:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,