16 juin 2019

la fête des paires

Aujourd’hui, c’est la fête des pères. Je ne sais pas comment je vais faire pour leur souhaiter vu que de tous mes pères, je n’en connais qu’un. Un seul, celui qui m’a accompagné depuis que je suis né. Les autres, je ne les ai jamais connus. Je ne sais même pas s’ils existent ni combien ils sont. Si ça se trouve, j’en ai plein mais je m’en fous, un seul a toujours compté pour moi. C’est mon papa et c’est le plus grand (ah bon ?) et le plus fort. En tout cas, c’est ce que je pensais réellement quand j’étais plus petit que lui (en... [Lire la suite]

20 mars 2019

un printemps de fleurs

Il est en avec les choses comme avec les êtres humains voire les animaux. Pourquoi en aime-t-on certaines et d’autres pas ? Et pourquoi certaines particulièrement plus que les autres ? Ce postulat vaut pour les fruits, les légumes et, ce dont je vais parler aujourd’hui, des fleurs. En ce jour de printemps, ça m’a semblé normal de les mettre en valeur. Celles que j’aime ? Ma préférence va aux tulipes depuis que je suis tout petit, j’ai déjà raconté ce souvenir d’une seule fleur, dans la lumière d’une fin d’hiver, chez... [Lire la suite]
03 mars 2019

sous un soleil, presque exactement

J’ai eu peur que ce dimanche ne soit pas terrible en termes de météo mais non, il n’en est rien car même s’il ne faisait pas très chaud, ce matin, à 8h30, quand je suis parti faire mes courses alimentaires pour le début de cette semaine, cet après-midi, ça s’est bien amélioré, le soleil est revenu, comme bientôt le temps du muguet et celui des hirondelles, un peu avant. Ma nuit fut aussi courte que si nous avions été en été (amusante, cette répétition !) mais non, nous sommes toujours en hiver et là, à l’heure où j’écris ces... [Lire la suite]
17 janvier 2019

Christian, il croyait que tu étais scandinave, Chouchou !

Tu te rends compte, Chouchou, Christian, tu sais, mon pote de Lille, il pensait que tu étais scandinave alors que j’avais bien dit que tu venais plutôt de l’est. Je n’ai d’ailleurs pas compris de quel pays, anciennement soviétique, tu étais originaire et en même temps, ça ne me regarde pas vu que tu n’es qu’une vue de mon esprit toujours en ébullition. Tu es mon aide-mémoire, mon pense-bête, mon porte-faix, mon escort-boy, mon secrétaire particulier, mon nouveau confident, mon image mais en mieux, j’en passe et probablement pas de... [Lire la suite]
15 janvier 2019

l'arbre à malices

Alors que je n’ai pas d’enfant (je n’en ai jamais eu et je pense que je n’en aurai jamais), c’est drôle comme je suis facilement sollicité pour donner des idées à certains parents pour des activités, des lectures ou autres. Tiens, pas plus tard que ce matin, Virginie, au bureau, est venue me demander de l’aide car je suis quelqu’un qui est réputé pour son imagination et sa fantaisie et elle, elle est beaucoup plus cartésienne et les pieds bien ancrés dans la terre. Son aîné, qui doit être en CP, si je ne me trompe pas, vient de se... [Lire la suite]
26 octobre 2018

Potemkine

C’est peut-être la goutte d’eau qui a fait déborder l’automne et si je n’y avais pas pris garde, nous serions passés en hiver. Heureusement, je suis arrivé à temps. Non, je me suis levé à temps. C’était avant tout pour me préparer à aller travailler, au cœur de la nuit noire et ténébreuse. Mais quand j’ai jeté un œil dehors, par la fenêtre de la cuisine, même si je ne me suis pas senti seul au monde car c’est bien souvent ainsi que ça se passe, j’étais certainement le seul allumé dans le quartier. Et qui donc, à part moi, a pu se... [Lire la suite]

27 septembre 2018

comment faire entrer quatre saisons dans trois parts ?

Il y a quatre saisons et ce n’est malheureusement pas divisible par trois. À quoi ça me servirait ? À rien. C’est juste que je préfère les chiffres et les nombres impairs alors quatre saisons, comment voulez-vous que ça me satisfasse ? Je suis un éternel frustré dès qu’on tombe sur un résultat pair. Autant vous dire que même le fait d’être en couple ne me comble pas puisque l’idéal, pour moi, eût été que je sois seul ou que nous puissions être trois. On ne se refait pas et on ne refait pas ceux qui nous entourent non plus,... [Lire la suite]
24 août 2018

pile dans quatre mois !

Tous ceux qui me connaissent bien savent que je n’aime pas fêter Noël. Pourquoi ? Parce que. Parce que quoi ? Parce que parce que. Et débrouillez-vous avec cette réponse qui résume bien mon état d’esprit légèrement à cran dès qu’on évoque cette fête de l’indécence. Je ne vais pas redire et re-redire les arguments qui font que désormais, pour moi, Noël, c’est juste un moment où j’ai l’habitude de travailler encore un peu plus de nuit alors qu’on est en plein hiver et qu’on est mieux sous la couette. Mais cette année, je vais... [Lire la suite]
02 juin 2018

le sixième jour

Ça y est, cette première semaine de reprise est passée. Enfin terminée. Étonnamment (mais pas tant que ça), je l’ai trouvée interminable et plus minable qu’inter, même. Elle fut pleine de lourdeurs et de lenteurs. Je m’en étais un peu douté, avant qu’elle n’arrive, mais pas à ce point-là. Sans doute que j’ai de plus en plus de mal à accepter tout ça avec le temps qui passe. Avec l’âge qui ne sait rien faire d’autre qu’avancer. Inexorablement. Comme s’il n’aimait que ça. Ça doit être un peu bizarre de ne pas se servir de la marche... [Lire la suite]
14 mai 2018

on annonce beaucoup de gris et d’humidité

Ça ne se présente pas sous les meilleurs auspices, ces quelques jours de vacances. D’un point de vue météo, parce que du côté Eurovision, c’est mort depuis samedi soir, presque dimanche. Quand je pense que même les pays limitrophes de la France ne nous ont donné aucun point ou si peu ! Alors que les autres, ils votent beaucoup en tenant compte des considérations géopolitiques. Non, finalement, nous, on ne doit vraiment pas beaucoup nous aimer pour avoir eu un score si moyen. Moi qui m’étais dit qu’avec l’effet Macron, peut-être... [Lire la suite]