29 mai 2015

le plus dur est-il fait ?

On peut se poser la question, le lendemain de ce que l’on redoutait alors que le plus dur semble être encore là et pas forcément prêt de s’arrêter aussi vite qu’on pouvait l’espérer. Au moins, pendant qu’on a mal là où c’est expliqué, on n’a pas mal autre part. C’est déjà ça de gagné. En tout cas, si j’ai énormément redouté la journée d’hier avec l’anesthésie, l’intervention et tout le toutim qui va autour de ce qui se rapporte à la fréquentation d’un hôpital (et pas seulement en tant que visiteur), je suis content que ça soit... [Lire la suite]