02 juin 2018

le sixième jour

Ça y est, cette première semaine de reprise est passée. Enfin terminée. Étonnamment (mais pas tant que ça), je l’ai trouvée interminable et plus minable qu’inter, même. Elle fut pleine de lourdeurs et de lenteurs. Je m’en étais un peu douté, avant qu’elle n’arrive, mais pas à ce point-là. Sans doute que j’ai de plus en plus de mal à accepter tout ça avec le temps qui passe. Avec l’âge qui ne sait rien faire d’autre qu’avancer. Inexorablement. Comme s’il n’aimait que ça. Ça doit être un peu bizarre de ne pas se servir de la marche... [Lire la suite]

18 août 2015

mâtin, quel réveil !

Je dois absolument diversifier mes activités. Mon travail de livreur à domicile ne me permet pas de gagner décemment ma vie. Surtout en plus que j’ai dû annuler une commande de soupe de poissons pour demain. Parce que mon fournisseur me pose un lapin. Enfin, tout ça, c’est de l’histoire interne qui ne regarde que moi, il ne faut pas que je révèle les dessous de l’affaire sinon, ça retire toute la magie à la chose que je fais. Ou alors, je peux envisager de livrer une soupe de lapin. Sauf si le fournisseur me pose un poisson. Or donc,... [Lire la suite]
20 octobre 2014

en dessous du niveau

Je dois être beaucoup plus pervers que ce que je peux croire ou laisser croire. J’en veux pour preuve que j’aime bien regarder certains jeux télévisés sur TF1 car là, franchement et en toute modestie, je me sens soudain tellement plus intelligent, probablement dans les plus intelligents du monde parce que seulement du pays, ça ne me suffit pas. Je n’ai pas osé écrire de l’univers mais je n’en étais pas loin. Et ce n’est pas tant pour les jeux où les questions sont du niveau de la maternelle que ceux où elles sont du niveau du... [Lire la suite]
01 avril 2014

foule pas toujours sentimentale

En revenant du boulot, hei hi, hei ho, entre la pénultième et la station qui est celle de chez moi, j’ai compté 79 personnes immobiles ou marchant dans le sens ou le sens inverse du tram. Je n’ai pas compté ceux qui s’apprêtaient manifestement à croiser la route. J’en ai vu de toutes les formes, de toutes les couleurs et de tous les sexes. C’était assez amusant de constater que certains portaient encore des vêtements d’hiver et arboraient des écharpes autour de leur cou malgré la chaleur et le soleil de ce printemps bien parti. J’ai... [Lire la suite]