30 décembre 2018

je n’arrive plus à respirer que m’arrive-t-il ?

Je ne sais pas ce qui s’est passé mais depuis hier soir je n’arrive plus à respirer je ne sais pas ce qui m’arrive mais que m’arrive-t-il pour que je ne puisse pas respirer normalement comme j’ai l’habitude de le faire machinalement mécaniquement comme tout un chacun si ça se trouve j’ai avalé quelque chose de travers peut-être un os de gilet jaune ou une information qui ne m’a pas plu que j’ai pu entendre à la radio ou lire dans un magazine voire que j’ai pu voir à la télévision en tout cas j’ai eu beaucoup de mal à dormir puisque... [Lire la suite]

29 octobre 2018

chronique d’un plaisir annoncé

Il ne faut pas croire que je ne vis que dans la contrainte et dans la discipline. Bien sûr que j’aime me lever tôt (contrairement aux chiens qui n’aiment pas trop le véto…) Oui, j’aime me lever de bonne heure tout comme j’aime me coucher de bonne heure, sauf exceptions (des sorties au spectacle, un dîner ici ou chez des amis…) parce que c’est mon rythme naturel. Je suis né aux alentours de sept heures, un matin de fin 1959, je m’en souviens très bien, d’autres avaient encore envie de dormir mais moi, j’avais déjà envie de sortir et de... [Lire la suite]
17 octobre 2018

aujourd'hui, j'ai eu le syndrome d'asperger

Eh oui, aujourd’hui, j’ai eu le syndrome d’asperger. Ça fait même deux fois en six jours. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude. Parce que pour m’en débarrasser, après, ça ne sera pas une mince affaire. Comme tous les problèmes d’habitudes qui deviennent des addictions. Le cerveau a ses raisons que le cœur ignore. En même temps, mon syndrome d’asperger, l’autre fois et aujourd’hui, c’est pour la bonne cause du ménage d’ici. Sinon, je ne me serais pas embêté à me contorsionner comme je viens de le faire, juste après déjeuner... [Lire la suite]
22 juin 2018

aujourd’hui, c’est l’anniversaire du président

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire du président. Heureusement qu’il ne lit jamais mon blog (oui, je sais, qu’on vive ensemble depuis 25 ans, qu’on soit mariés, même et qu’il ne lise pas mon blog, c’est une grosse, une énorme faute de goût mais comment voulez-vous qu’on le change, à son grand âge ?) comme ça, il ne pourrait pas se plaindre (tiens, un pléonasme !) ni rouspéter (ah non, voici un véritable pléonasme A.O.P pur jus !) parce que j’en aurai parlé dans les colonnes de ce blog. C’est vrai qu’il m’a dit qu’il ne... [Lire la suite]
20 juin 2018

deux heures à tuer

J’ai deux heures à tuer. Je vais encore devoir faire semblant. Je vais encore devoir simuler. Ça va devenir une habitude, si ça continue encore et encore. Et après, je ne serai peut-être plus capable de faire la différence entre mes simulations et une réalité, à défaut de la réalité. Parce que j’aurai perdu pied. Parce que je me serai enlisé dans les sables mouvants de l’ennui au travail. Jusqu’à ce que mort ne s’ensuive pas. Enfin, j’espère. Oui, j’espère vraiment. Encore une heure trois quarts. Un temps qui me paraît être... [Lire la suite]
05 février 2018

le dindon de la farce

En publication dans trente secondes… Dans vingt secondes… Dix secondes, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un : publication, c’est parti ! Oui, bon d’accord. Je valide. De toute façon, je ne peux pas faire autrement. J’aurais bien aimé mais je sais que je ne peux pas faire autrement. Je n’aime pas trop ne pas avoir le choix mais comme je n’ai justement pas le choix, je vais faire avec. Ou plutôt, je vais faire sans. Je peux bien vous le dire, j’ai l’habitude. Ce n’est pas la première fois que ça se produit.... [Lire la suite]

19 décembre 2017

comme on fait son lit, on se couche

Et petit à petit, l’oiseau fait son nid afin d’être dans de beaux draps. Cela va de soi. Ou de satin. Bien que moi, je préfère la percale. Je suis douillet. Nous venons juste d’être livrés de notre lit électrique mais je devrais plutôt dire « nos lits électriques » car nous avons deux sommiers, deux matelas et comme nous sommes deux, ça fait un chacun et je ne retiens rien. Ça m’impressionne un peu, de savoir qu’une main malveillante pourrait modifier la position de mon sommier pendant mon sommeil et je m’imagine... [Lire la suite]
08 octobre 2017

6 heures du mat', ai-je des frissons ?

Un dimanche, à 6 heures du matin, ai-je des frissons ? Oui mais pas pour les raisons que vous croyez. Je ne suis pas comme ça, moi. Si je suis sensible de la chair de poule, là, c’est uniquement parce qu’il fait un peu frais. Parce que je n’ai aucune autre raison valable pour frémir de la sorte. Il fait frais comme à chaque fois qu’on sort de son lit après une nuit quasi réparatrice (waow ! La grasse matinée que celle d’aujourd’hui ! 6 heures du mat’ !) et il fait frais car nous sommes en automne et jusqu’à preuve... [Lire la suite]
19 août 2017

reprendre une (pas si) vieille habitude

Comme à chaque fois que je sais que je ne vais partir quelque jour, je programme plusieurs billets à l’avance et ainsi, je peux profiter de mon temps libre en toute quiétude. Même si le mot quiétude ne peut plus vraiment faire partie de notre vocabulaire quotidien. D’ailleurs, c’est un peu le risque quand on prévoit d’écrire des textes à l’avance, c’est d’être coupé de la réalité. Et même si ça ne m’a pas empêché d’être très ému, bouleversé et solidaire des victimes et de leur famille, j’ai une pensée pour Barcelone, là. Deux jours... [Lire la suite]
01 juillet 2017

pendant ce temps-là, la vie continue, même et surtout en cuisine

Pendant ce temps-là, pendant ce temps de tristesse et de grisaille qui n’a rien d’un premier juillet, la vie continue même et surtout en cuisine. Ne me demandez pas pourquoi j’ai ressenti ce besoin pressant de me mettre à faire du sucré (ça m’a pris hier en faisant mes courses) alors que je crois que je suis toujours plus enclin au salé. Et au salace ? Oui, bon, parfois, je l’admets mais on n’est pas ici pour faire du déballage même si c’est un peu la coutume, désormais, sur la toile. Je disais donc que j’ai eu envie de me... [Lire la suite]