31 janvier 2021

un seul être vous manque

Je suis allé passer deux jours et deux nuits chez mes parents mais uniquement avec ma mère puisque certaines circonstances ont fait que mon père n’était pas là. Et ma foi, c’est peut-être la seule fois où ça m’est arrivé et honnêtement, ça fait tout bizarre. Mais ce n’est pas déplaisant. En réalité, je dis que c’est peut-être la seule fois mais je mens car chez mes parents, au rez-de-chaussée, vit mon grand-frère et donc, pendant deux soirs, nous sommes restés tous les trois, comme il y a 55 ans. Oui, parce qu’il y a (environ) 55 ans,... [Lire la suite]

26 août 2020

qu’est-ce que tu veux faire, plus tard ?

Qu’est-ce que tu veux faire plus tard, mon petit, quand tu seras grand ? Ben heu, quand je serai grand, je veux être boucher. Tu veux être boucher ? Oui, je veux boucher les trous parce que j’aime pas trous les trous.  Ou alors, je veux être charcutier. Tu veux être charcutier ? Oui, à l’hôpital, pour charcuter les gens. Ou encore, je veux être ardoisier. Tu veux être ardoisier ? Oui, pour aller boire au bistrot, ne pas payer et laisser une ardoise qui sera la plus grande du monde. Ou alors je veux être... [Lire la suite]
19 août 2020

z’ai un ceveu sur la langue

Z’ai un ceveu sur la langue mais ça ne me zène pas plus que ça. En fait, c’est seulement quand j’ai besoin de parler en public ou de dire des mots d’amour que ça peut devenir zénant. Voir risible quand les zens ne sont pas très zentils. Par ecjemple, quand je rencontre une zolie femme et que ze veux lui suçoter que ze la trouve très zolie, zustement, en zénéral, elle me regarde et elle éclate de rire et ça, je trouve que c’est un peu méçant. C’est méçant et ce n’est pas zuste. Et ça me rend triste. Quand z’ai un entretien d’embausse,... [Lire la suite]
21 février 2018

chez le… chez le quoi, déjà ? Ah oui, chez le spécialiste

Bon, madame Tournier, je suis content qu’on puisse se voir en tête-à-tête car ce que j’ai à vous dire, ce n’est pas forcément facile à entendre pour votre mari… Non, ce n’est pas très facile à entendre… Mais où ai-je mis mon papier avec ce que je devais vous dire ? Bon, pendant que je cherche, je vous rappelle que ce que je vais vous dire, pour l’instant, vous le gardez pour vous. Encore faudrait-il que je puisse vous dire quelque chose que vous pourriez garder pour vous. Ah voilà ! Il était là, sous mon agenda. J’avais dû... [Lire la suite]
27 août 2016

où sont passées les gazelles ?

Bon, maintenant, ça fait plus de vingt-quatre heures qu’on n’a plus de nouvelles de Stéphane. Dans les séries télévisées, le héros aurait déjà été averti par la famille ou par le président et on serait déjà en train d’enquêter sur ce qu’il aurait pu devenir, sur ce qui aurait pu lui arriver. Stéphane, allo ? Ah non, on tombe encore direct sur le répondeur. Stéphane ? T’es où ? Putain, réponds au moins, si tu as ce message. On te cherche partout depuis hier. Ah tiens, on n’a pas pensé à aller voir à son boulot, ce... [Lire la suite]
16 juin 2016

ben non, pas ce mois-ci

On s’en doutait un peu, non ? Même si on a cru qu’il y aurait peut-être une bonne étoile pour nous permettre de tenir l’engagement initial du 17 juin. Mais non, les bonnes étoiles, en ce moment, elles sont parties se la péter en douce dans des contrées plus accueillantes, sans doute. Il faut dire que rester en France, actuellement, que ce soit la journée ou la nuit, ça ne donne pas vraiment envie. La journée, ce sont des manifestations, des tueries de gens chez eux, des saccages d’hôpitaux (oui, un seul saccage d’un seul hôpital... [Lire la suite]

19 août 2015

ciao, Claude

Coco, Claude, a voulu prendre une part de chaque gâteau et comme il y en avait quatre, ça faisait donc quatre parts. Des petites parts, certes, mais quatre parts quand même. Et même si ça lui faisait plus que plaisir, ça n’était pas raisonnable mais comme nous étions entre amis, comme il faisait beau et que nous finissions notre déjeuner sous la toile de la terrasse, comme nous nous sentions bien, nous ne lui avons rien dit. Il allait être bien temps de faire attention quand il serait rentré chez lui, à Agen. Et puis, mourir de... [Lire la suite]
03 juin 2015

sous le kilt ?

Parmi les choses auxquelles je n’avais pas pensées, avant de me faire opérer, il y a cette histoire que la cicatrice en cours et le pansement pour la protéger étaient situés à un endroit stratégique : la sangle abdominale, à l’aine gauche. Et qui aurait pu me dire que j’aurai du mal à mettre un slip, un boxer ou un pantalon ? Personne ne m’a rien dit. Si j’aurais su, je serais pas venu, comme disait l’autre. Parce que toutes ceintures de ces (sous) vêtements sont exactement à l’endroit où ça me fait mal si ça appuie trop... [Lire la suite]
29 mai 2015

le plus dur est-il fait ?

On peut se poser la question, le lendemain de ce que l’on redoutait alors que le plus dur semble être encore là et pas forcément prêt de s’arrêter aussi vite qu’on pouvait l’espérer. Au moins, pendant qu’on a mal là où c’est expliqué, on n’a pas mal autre part. C’est déjà ça de gagné. En tout cas, si j’ai énormément redouté la journée d’hier avec l’anesthésie, l’intervention et tout le toutim qui va autour de ce qui se rapporte à la fréquentation d’un hôpital (et pas seulement en tant que visiteur), je suis content que ça soit... [Lire la suite]
13 mai 2015

festival de

J’aurais pu faire l’effort d’aller à Lourdes mais je n’en avais ni envie, ni besoin. Et encore moins l’envie de faire cet effort. Ni même d’être un bon chrétien car, dans tous les cas, je préfère qu’on dise de moi, par derrière, que je ne suis pas très catholique. Au service à encens, je préfère le service à thé. Comprenne qui pourra. En tout cas, même si je ne travaille pas demain, pour mon troisième jour férié du mois, un record pour moi, il était absolument hors de question que je fasse le déplacement jusque dans la capitale de la... [Lire la suite]