12 novembre 2018

se faire inciné...

Aujourd’hui, je me tâte. J’ai envie de me faire un ciné mais je ne sais pas si j’en ai vraiment le courage. Parce que quand il pleut, comme depuis midi, en sortant de la salle de gym, je me dis que je serais aussi bien de rester chez moi, tranquillement et profiter de ces dernières heures d’un week-end bien mérité, comme toujours, à mon goût mais bien trop court, comme d’habitude, encore une fois de mon point vue. Alors, comme ça m’est déjà arrivé, je suis là à me tâter et il va falloir que je tranche (ça dépend ce que je tâte, parce... [Lire la suite]

18 juillet 2018

des excuses a priori ?

Je suis partagé, pris entre deux feux, j’hésite comme jamais je n’ai hésité à propos d’un texte. Hier, j’ai écrit un billet qui aurait dû être publié aujourd’hui mais une fois que je l’ai terminé, que je l’ai relu un doute s’est emparé de moi par derrière (je vous jure que je ne l’ai pas vu venir) et depuis, ce doute et moi, nous cohabitons à mon corps défendant. Personnellement, ce billet, si je m’étais écouté, je l’aurais programmé pour une publication dans la nuit et je n’y aurais plus spécialement pensé. Du moins, pas beaucoup.... [Lire la suite]
16 février 2018

bon, alors, c’est oui ou c’est non ?

Bon, alors, c’est oui ou c’est non ? Il va pleuvoir ou ça va rester plutôt sec ? C’est fromage ou dessert ? Tu veux ou tu veux pas ? Si tu veux, tant mieux, si tu veux pas, tant pis. C’est vrai, ça. Ce matin, c’était humide de chez humide. Même sans pleuvoir, on sentait l’aqueux partout et j’étais à deux doigts de remonter chercher une buée de sauvetage pour être sûr de ne pas me noyer dans toute cette moiteur mi froide, mi chaud. Et justement, j’ai décidé que ça ne me ferait ni chaud, ni froid et je suis resté... [Lire la suite]
06 février 2018

par quoi commencé-je ?

Je suis face à un cruel dilemme. Ou à un dilemme cruel. Je ne sais pas très bien les définir. À moins que ça ne soit l’inverse. Que ça soit le cruel dilemme ou le dilemme cruel qui soit face à moi. Voire les deux. Mais si j’en ai deux contre moi, le rapport de force est très nettement déséquilibré en ma défaveur et là, je pose la question : pourquoi tant de haine ? En gros, j’hésite entre deux choses, là, en ce mardi, 11h5. La première, c’est d’aller me raser. Mais ça me rase rien qu’à l’idée d’y penser. Ça me rase ?... [Lire la suite]
08 novembre 2017

des pas pas perdus pour tout le monde

Bon, on va revenir un instant, le temps d’un billet, du billet que je vous fiche chaque jour, sur ce que j’ai fêté, hier : mon millionième pas depuis que j’ai mon podomètre (qui me suit partout, comme un toutou, tout le temps.) L’exploit est d’autant plus grand que j’ai pu l’oublier à quelques reprises et que je ne l’ai pas sur moi quand je suis dans la salle d’eau ni quand je rentre chez moi et que je sais que je ne vais pas ressortir. Là, tous les pas que je fais sont perdus pour ma propre comptabilité. Donc, ça veut dire que... [Lire la suite]
05 avril 2017

il faut absolument que je trouve quelque chose à dire

Oui, il faut absolument que je trouve quelque chose à dire pour le publier dans mon blog, aujourd’hui et si possible, ça serait bien que je trouve rapidement. Là, à l’instant T comme Tanné, il est exactement 12h52, presque 12h53. Je me connais, je me suis mal levé, ce matin et si je m’écoute, entre le fait que je dois aller en ville et que je préfère y aller de bonne heure pour ne pas rentrer tard et le fait que j’ai très, très, très envie d’aller m’allonger sur le canapé, mon cœur et ma raison hésitent et pourtant, je sais ce... [Lire la suite]

22 mars 2017

Direkt Hessen

Ça y est, cette fois, nous avons atteint notre but : rejoindre Arnold à Wiesbaden, à 30 kilomètres de Francfort, dans la région de la Hesse. La Hesse avec un S comme Stéphane. Une région faite pour moi. Quand je pense que la première fois que j’y suis venu, pour trois semaines, fin décembre 1981, je me suis plusieurs fois posé la question de savoir si j’étais prêt à y venir vivre. Mais je ne parlais pas allemand et quand j’ai vu l’ampleur du travail qui m’attendait pour apprendre cette langue complexe mais très logique (car bien... [Lire la suite]
09 décembre 2016

deux ailes ?

Hier, j’ai beaucoup hésité à écrire guiboles avec deux « L » ou guibolles avec un seul « L ». C’est carrément étonnant comme parfois, on peut hésiter tant et tant sur une orthographe, sur une acception ou sur un accord… Là, en l’occurrence, c’était sur le nombre d’ « L ». En temps normal, quand j’ai besoin de fuir une situation, j’ai deux solutions : soit je fais l’autruche, soit je prends mes jambes à mon cou. Et dans ce dernier cas, je ne mets qu’un seul « L » à guiboles. Alors que... [Lire la suite]
25 août 2016

sur le podium

Le top départ a été donné à 13h30 pétantes. J’étais déjà dans les starting-blocks, prêt à en découdre pour cette épreuve d’endurance comme jamais et je me suis à peine demandé si j’allais battre mon propre record tant j’étais concentré sur l’épreuve qui débutait. Et je suis parti petitement mais sûrement, histoire de ne pas m’épuiser tout de suite. Une attitude que j’ai copiée à la tortue, celle de la fable avec le lièvre. Ne pas se précipiter mais y aller sans hésiter et s’assurer de garder toujours le même rythme soutenu. En... [Lire la suite]
20 juin 2016

la sixième raie publique ?

Il y a quelques semaines, j’avais très souvent mal à ma fesse gauche, du côté où passe le nerf sciatique et ça pouvait me lancer jusque dans les adducteurs voire dans les muscles testiculaires (ah bon ? On n’a pas de muscle dans les gonades ? Pourtant, je croyais mais tout le monde peut se tromper… il n’y a pas de honte à cela) et j’avais commencé une série de dix séances chez un kiné qu’on m’avait recommandé mais je n’en ai fait que deux car dès la seconde, j’ai eu plus mal après qu’avant. Et ce, pendant plus de trois jours... [Lire la suite]