20 février 2018

versus Emma Gonzalez

Quand c’est écrit, c’est écrit. Je n’étais déjà pas très content de mon billet d’hier, très moralisateur dans le mauvais sens du terme mais en plus, si je compare mes trois malheureux paragraphes au discours d’environ 10 minutes d’ Emma Gonzalez, aux États-Unis, forcément, je ne fais pas le poids contre une petite jeunette aux cheveux ras qui a une fougue comme ça et un talent indéniable pour s’adresser directement au président Trump sans faire de langue de bois, a contrario de ce dernier. Moi, quand j’ai entendu des extraits de ce... [Lire la suite]

24 octobre 2017

acronymement

J’aime bien les acronymes. Et là, comme un clin d’œil à mon billet d’hier, je pourrais arrêter mon billet juste à cette phrase-là : « J’aime bien les acronymes. » Mais je crains que ça ne fasse un peu juste pour accrocher d’éventuels lecteurs et trices. Alors, je vais développer un peu. J’aime bien les acronymes et celui qui m’en a donné le goût, c’est celui de la première véritable entreprise dans laquelle j’ai travaillé (et dans laquelle je suis resté 19 ans, comme ça, l’air de rien, waow, hein ?...) Elle... [Lire la suite]
12 avril 2017

vous reprendrez bien un peu de hommage, avant le dessert ?

Bon, même si j’ai comme une intuition qui me dit que les poèmes de Jacques Prévert n’ont pas fait l’unanimité, je me dis que j’ai fait comme mon cœur et mon esprit me disaient de faire. Parce que quand quelqu’un a autant compté dans sa vie, on ne peut pas le passer sous silence comme ça, l’air de rien. Et encore moins comme si de rien n’était. Alors, juste pour changer de héros (ou d’héroïne, oui, parce que je consomme aussi de l’héroïne, de temps en temps : Emma Bovary, par exemple, qui s’est suicidée le 23 mars 1846, 4 jours... [Lire la suite]