08 mai 2019

ah bon, il y a eu une soirée, hier ?

Jolie bouteille, sacrée bouteille, veux-tu me laisser tranquille, je veux te quitter, je veux m’en aller, je veux recommencer ma vie… Oh la la, je ne me souviens pas de tout, je suis allé me coucher très tôt, hier soir, après cette journée à Toulouse, aller et retour en 11h avec pauses pipi, pause déjeuner et pause réunion pour le patron. J’étais un peu fatigué et donc, je suis allé au lit de bonne heure… Pardon ? J’étais à une soirée ? Jusqu’à 1h du matin ? Non, ce n’est pas possible, je m’en souviendrais si c’était... [Lire la suite]

11 décembre 2018

la gueule de bois

J’ai un peu mal à la tête mais je ne sais pas si c’est dû au froid piquant, tout à l’heure, en allant déjeuner en ville (« c’est le patron qui régale ») ou parce que les deux flûtes de champagne de 8h30, ce matin, c’était quand même un peu âpre. Ça m’a légèrement tourné la tête et j’ai eu un peu de mal à me remettre au boulot d’une façon aussi concentrée que d’habitude. Ou que chez Nestlé. Bref, comme le reste de la matinée a été compliqué du point de vue du boulot, autant vous dire que ça n’a pas été la meilleure matinée de... [Lire la suite]
12 février 2017

enchanté, ravi, envoûté

Un enchantement que La La Land. Je suis allé voir le film, à la séance d’après déjeuner malgré mon mal de crâne. Pas forcément une migraine mais un gros mal de tête de derrière les fagots qui ressemble comme deux gouttes de champagne à une gueule de bois. Pourtant, hier soir, je n’ai bu que quatre flûtes, pas du tout de vin rouge donc, on ne peut pas dire que j’ai abusé. Il faut croire que pour mon corps, si. Tant pis pour moi. De toute façon, j’avais besoin d’oublier que mon thon était trop cuit. Trop dur. Trop sec. J’avais besoin... [Lire la suite]
09 novembre 2016

mal à mon Amérique

Ai-je simplement le droit de dire, d’écrire ça ? Oui, je le pense. J’ai mal à mon Amérique. J’ai mal à mon rêve américain. Toutes proportions gardées, j’ai la désagréable impression de me retrouver comme le matin du 22 avril 2002, chez nous en  France. J’ai mal à la tête, un peu comme si j’avais la gueule de bois. Vox populi, vox dei. Dont acte, alors. Oui, dont acte mais ça n’est pas de gaieté de cœur. Je reste persuadé qu’il ne va pas relever le niveau et que, contrairement à ce qu’il a voulu laisser croire, il ne fera... [Lire la suite]
31 juillet 2016

le premier orage sans désespoir

Ça y est, notre nouvel appartement a été baptisé et notre terrasse a été arrosée. À votre santé, messieurs-dames, c’est Tlaloc qui régale. Hier, nous avons fêté aussi dignement que possible notre installation, en tête-à-tête et nous nous sommes abreuvés jusqu’à plus soif mais ce matin, pas de gueule de bois, non, juste la sensation d’en avoir peut-être trop vu, peut-être trop bu. En même temps, ce n’était que de l’eau, de l’eau de là-haut, de l’eau de l’au-delà. Je suis allé en ville à vélo et je suis revenu juste au moment où les... [Lire la suite]
30 mars 2015

l'heure d'été

Ben dites donc, ça ne valait vraiment la peine de changer d’heure, avant-hier soir (ou la nuit d’avant). Parce que maintenant que nous sommes passés à l’heure d’été, je peux vous dire que ce midi, au moment de préparer le repas, il faisait si sombre dans l’appartement, que j’ai dû allumer la lumière de la cuisine. Je me suis retenu d’allumer le lampadaire halogène du séjour parce que franchement, il faut penser à économiser l’énergie, surtout en ce début d’hiver. Alors que c’était hier, le passage à l’heure d’été. En tout cas, moi,... [Lire la suite]
23 mars 2015

un nouveau jour s'est levé

Ce matin, un nouveau jour s’est levé, plutôt ensoleillé dans son crépuscule. Du moins, dont on devinait le soleil derrière les rideaux encore un peu tirés de la nuit. Moi, j’avais un peu la gueule de bois comme si j’avais bu, hier soir. Comme si j’avais bu pour oublier, pour tenter d’oublier. Oublier quoi ? Oublier que je vis dans un monde qui me fait de plus en plus peur et je ne parle pas seulement des terroristes, des djihadistes ni même des intégristes catholiques et j’en connais pas si loin que ça, à Bordeaux. Un monde dans... [Lire la suite]
26 septembre 2014

Mathilde est revenue

Puisque pour moi, c’est une fille, je vais l’appeler Mathilde. Mais que personne n’y voit la marque d’un quelconque sexisme, quand je parle d’elle, je parle toujours d’elle, au féminin. Alors comme elle était partie se faire voir ailleurs, j’étais en train de m’habituer à ne plus entendre parler d’elle, à ne plus la voir venir m’envahir et à ce qu’elle me laisse enfin en paix. Mais non, Mathilde est revenue. Et tu vois, maman, quand je la vois, revenue, je me dis qu’il est temps d’aller prier pour mon salut. Mais en y réfléchissant... [Lire la suite]
Posté par sibal33 à 16:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 janvier 2014

ma moins bonne amie

Oh, ça fait bien 40 ans que nous nous connaissons et c’est forcément l’habitude qui fait que nous sommes toujours en contact. S’il ne tenait qu’à moi, il y a belle lurette que nous ne serions plus en contact. Parce qu’il y a des fois où il vaut mieux faire confiance à sa raison qu’à son cœur surtout quand ce dernier n’y croit plus. Une mauvaise amie, c’est comme le Père Noël quand on est grand, on y croit plus. C’est comme les illusions, plus on avance dans la vie, plus on avance vers la mort, plus on est face à son destin (si tant... [Lire la suite]