30 décembre 2020

le dernier du culte

Le dernier du culte ? S’il ne doit en rester qu’un, je veux bien être celui-là. D’abord, parce que dans mon livre de chevet, il est écrit que les derniers seront les premiers (tout dépend de quel côté on se place, ça coule de source !) et donc, si je suis le dernier, c’est comme si j’étais finalement le premier, une place qui me va très bien au teint. Et au moral. Donc, je serai le dernier du culte. Et je n’envie pas la place de ceux qui ont été en manque de messes pendant le deuxième confinement. Je n’envie pas ceux qui ont... [Lire la suite]

09 février 2020

interférences

En allant au cinéma, hier après-midi, il m’est arrivé un truc assez incroyable. Je venais juste de m’asseoir dans un fauteuil qui me convenait, au dernier rang, tout à fait à la droite de la salle (sans qu’il n’y ait aucun rapport avec mes intentions de vote ni mes idées politiques) et je tentais d’y voir un peu clair pour continuer de lire quelques pages du polar que j’ai en cours qu’un groupe de plusieurs femmes est arrivé, des femmes d’un certain âge, ce qui est normal pour le genre de film que j’avais choisi et soudain, mon... [Lire la suite]
26 juin 2019

je n’arrive toujours pas à comprendre

Alors que je suis capable d’écrire rédibitoir… rhédibhit… raidi… rédhibitto… rédhibitoire du premier coup, sans jamais hésiter, je n’en reviens toujours pas de ne pas avoir su que le mot « impair » pouvait s’accorder en genre. C’est-à-dire qu’il pouvait se mettre au féminin. Mais le pire, c’est qu’à force d’y penser et d’y repenser, j’ai même réalisé, ce matin, que ça s’accordait également en nombre. C’est-à-dire qu’il pouvait se mettre au pluriel et donc, a fortiori, au féminin pluriel. Par exemple, si je joue aux boules... [Lire la suite]