19 août 2017

reprendre une (pas si) vieille habitude

Comme à chaque fois que je sais que je ne vais partir quelque jour, je programme plusieurs billets à l’avance et ainsi, je peux profiter de mon temps libre en toute quiétude. Même si le mot quiétude ne peut plus vraiment faire partie de notre vocabulaire quotidien. D’ailleurs, c’est un peu le risque quand on prévoit d’écrire des textes à l’avance, c’est d’être coupé de la réalité. Et même si ça ne m’a pas empêché d’être très ému, bouleversé et solidaire des victimes et de leur famille, j’ai une pensée pour Barcelone, là. Deux jours... [Lire la suite]

20 novembre 2015

petit précis de grammaire de fierté de la langue française et d’unité nationale

On ne dit pas : « tu as vu, la gueule aux terroristes, sur les photos, ils ressemblent vraiment à des gros cons » car c’est très malpoli et incorrect d’un point de vue grammatical. Pour montrer qu’on est bien plus intelligents qu’eux, il faut alors dire : « as-tu vu » (forme interrogative) et non « tu as vu », étant donné que l’on s’attend à une réponse de la part de l’interlocuteur « le faciès » ou « le visage » et non « la gueule », qui est très vulgaire, autant que... [Lire la suite]