17 août 2018

nos complexes complexes

Forcément, dans la rue, les gens se retournent plus sur toi que sur moi, Chouchou. Parce que globalement, on mate plus facilement (et avec plaisir) un mec plus jeune, un mec plus beau, un mec plus grand que moi. Un mec tout plus que moi. Ou alors, si on me mate, moi, ce n’est pas pour les mêmes raisons. Toi, si on te regarde, c’est certainement admiratif. Avec une certaine envie. Voire un certain besoin. Moi, on doit se dire « tiens, un vieux ! » Mais ils ne savent pas ce qu’il leur dit, le vieux, à tous ces gens qui le... [Lire la suite]

12 octobre 2017

dis-moi, qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras… ?

Bonjour, mon petit. Oh mais qu’est-ce que tu as changé depuis la dernière fois que je t’ai vu !... Je en sais pas si on peut toujours dire que tu es mignon, non, tu n’es pas laid, tu es juste un peu… un peu trop… comment dire ? Je vais d’abord en parler à tes parents et je reviens, tu m’attends, hein ? Oui, vous ne trouvez pas qu’il est en surcharge pondérale ? En surpoids, quoi ! Il faudrait faire attention, je ne dis pas ça pour moi mais je dis ça pour lui, évidemment. Avec les risques de moqueries des... [Lire la suite]
03 février 2017

ambitions (où le réalisme dépasse le fictif)

Et toi, mon petit Poucet, qu’est-ce que tu feras quand tu seras grand ? Hein, dis-moi… Mais pourquoi  as-tu l’air triste, comme ça ? On dirait que tu vas pleurer… Mais oui, tu pleures ! Ce n’est pas à cause de moi, j’espère. Tu sais, moi, je ne suis pas un méchant, bien au contraire. Alors ça ne peut pas être ce que je t’ai demandé qui te met dans cet état-là, si ? Dis-moi pourquoi au moins ? Allez, renifle un bon coup et dis à Stéphane ce qui te rend si chagrin… Tiens, prends ce mouchoir et dis-moi tout,... [Lire la suite]
29 août 2014

bar maigre

Vendredi. Le jour V. Les valises sont bouclées. La glacière est pleine de crevettes et de poisson. Les homards n’y sont pas car je n’avais pas la place. Comme ils ne sont que deux et qu’ils sont encore vivants, je les ai mis dans une boîte sans couvercle avec un journal bien imbibé, bien humide et ça les empêchera de souffrir de la chaleur. J’aurais pu acheter des sièges-auto pour homards mais il aurait fallu que je m’y prenne un peu plus tôt. Et je n’ai compris que je manquerai de place que ce matin, en voyant la marchandise et ça... [Lire la suite]