15 mars 2020

un éléphant, ça Trump énormément

Le grand guignol américain, le grand mais triste guignol américain avait d’abord minimisé les choses sur le coronavirus. Minimisé mais également ironisé. Et c’est une nouvelle preuve du côté pitoyable, non, pathétique de cet homme qui se prend pour un grand et qui s’est persuadé lui-même qu’il est le patron du monde et même au-delà, sa mégalomanie n’ayant pas de limites à la différence de son cerveau et probablement de sa bite. Pardon ? Ça fait plusieurs fois que j’écris le mot « bite » depuis quelques temps ? Oui,... [Lire la suite]

11 juin 2018

en pleine désabusion

Aujourd’hui, pas de Chouchou, je lui ai déjà donné sa journée car j’avais envie d’être seul pour ces dernières heures d’un week-end bien mérité. Comme bien souvent le lundi. Mais aujourd’hui, je n’ai même pas prévu d’aller au cinéma. J’ai vu deux films en deux jours, l’un très bien (Champions) et l’autre, moyen (The book club) alors, je me mets en RTT moi aussi. Comme ça, nous serons deux. Mais chacun à sa façon. Et je ne sais même pas si je vais aller jusqu’à la bibliothèque, je me sens assez peu de courage et encore moins de... [Lire la suite]
22 octobre 2014

éloge funèbre

Moi, il y a une chose que je sais (parce qu’on me l’a apprise), c’est que normalement, on ne commence jamais un texte personnel par « moi » mais moi, comme je compte faire mon éloge funèbre aujourd’hui, je suis bien obligé d’être enrobé de prétentieux et de dithyrambe à mon égard. Sinon, soit je n’ai rien à dire et je me tais. Soit je n’ai que des choses désagréables à dire et je me tais aussi car les funérailles ne sont pas des lieux ni des moments pour régler ses comptes. Ce sont des moments où on se rassemble et où on se... [Lire la suite]