02 octobre 2017

j’ai (presque) fini ce que j’avais à faire

Ça y est, il est quasiment 11h pétantes (attention à la couche d’ozone !) et j’ai (presque) fini tout ce que j’avais à faire. Normalement, j’aurais pu (ou dû) le faire cet après-midi mais en rentrant de courses, tout à l’heure, je me suis dit que tant qu’à faire, pourquoi procrastiner une fois de plus ? Atchoum ! Ah tiens, mon corps vient d’exprimer une sternutation digne des grands froids hivernaux. Serais-je enrhumé ? Non, je ne crois pas. Un corps étranger serait-il entré dans une de mes narines à l’insu de... [Lire la suite]

16 mars 2016

p.tomane ?

Je vais faire court. Parce qu’il est tard. Et parce que j’ai la gorge sèche. Et pas seulement parce que je n’ai quasiment rien bu de la journée mais parce que j’ai de nouveau chopé un coup de froid alors que je sors d’un traitement aux antibiotiques pour me soigner une amygdalite. Quand je pense que j’ai terminé de les prendre lundi matin et hop, deux jours après, belote et rebelote. J’en ai un peu assez de cette sphère ORL qui est capricieuse. Vivement que ça soit fini, tout ça. Je dois faire court mais j’ai très soif. Je devrais... [Lire la suite]
22 juillet 2015

suçoter en dormant

On m’en avait déjà fait la remarque, il paraît que je tête ma langue en dormant. Je ne me rends pas compte de l’effet que cela peut produire, tout ce que je sais, c’est que je dois faire avec et faire comme si de rien n’était. En tout cas, c’est toujours mieux que de ronfler comme une locomotive à vapeur. Téter sa langue en dormant, tu parles, Charles si ça fait viril quand on approche la soixantaine et qu’on dort avec quelqu’un. Surtout avec quelqu’un qu’on aurait pu ne rencontrer que la veille. Parce que ça, ça ne peut pas se dire... [Lire la suite]