09 décembre 2018

l'imitateur

Je crois que je suis un bon imitateur. Non, je suis un très bon imitateur. Pas tant pour les voix des gens connus ou pas, comme Laurent Gerra, Nicolas Canteloup ou Marc-Antoine Le Bret, non, moi, ça se rapporterait plutôt aux bruitages. Mais attention, je ne suis pas un bruiteur, je fais juste quelques sons, comme ça, l’air de rien et uniquement pour mon propre plaisir et jamais en public, toujours seulement pour moi et rien que pour moi. C’est une façon de ne pas prendre de risques. Comme je suis mon propre auditeur, si je me trouve... [Lire la suite]

18 mars 2018

et quels auraient pu être les dix autres ?

C’est vrai, ça, si j’avais pu émettre treize, hier, avec le génie de la lessive sans bouillir, je n’ai pas eu l’occasion de dire quels auraient pu être les dix autres, une fois les trois premiers énoncés. Et là, je me demande si j’ai raison de vouloir enfoncer le clou, de remuer les regrets que je refoule depuis vingt-quatre heures et les provocations gratuites dont je crains être encore capable. Mais tant pis, je vais y aller, après tout, on est dimanche et le dimanche, c’est le jour du seigneur et en grand seigneur que je suis, je... [Lire la suite]
17 mars 2018

seulement trois vœux ?

C’est vraiment idiot, mais j’avais (très) bêtement renversé du vin rouge (moi qui n’en bois jamais ou si peu) sur mon slip propre, qui est plus est, blanc. Autant vous dire que ça se voyait. Je n’allais pas pouvoir rester comme ça, même sous des pantalons, moi, ça me dérangeait de le savoir. On ne sait jamais, imaginez un peu que je me retrouve aux urgences et qu’on découvre un slip qui sent le St Estèphe ! Oui, je sais, il faut déjà être connaisseur pour reconnaître une odeur de St Estèphe sur un slip qui sent avant tout la... [Lire la suite]
18 septembre 2017

j'aime pas Dali

Quand j’étais enfant, il me faisait rire avec son accent, sa moustache rigolote et ses allures de fou. Il a marqué les esprits avec son intervention dans une publicité : « Je suis fou du chocolat Lanvin !» Et quand j’étais ado, que j’ai quitté le domicile parental, à Paris, j’ai découvert des cartes postales qui reproduisaient certaines de ses œuvres les plus connues dont les deux dont je me souviens le plus : La persistance de la mémoire (les fameuses montres molles) et La tentation de St Antoine (les chevaux... [Lire la suite]