12 février 2019

visite médicale

La semaine dernière, j’ai appris que j’étais convoqué à la médecine du travail pour une visite médicale obligatoire. J’ai toujours détesté ça car comme je suis plutôt du genre prudent, je me fais suivre par un généraliste (j’en ai même deux, en vérité, pour pouvoir aller voir l’autre quand l’un n’est pas là), j’ai un gastroentérologue, j’ai un dentiste, j’ai un ophtalmologiste, j’ai un cardiologue (c’est un peu moins vrai car le mien est parti se faire voir ailleurs – loin des yeux, loin du cœur !) et j’ai un dermatologue et j’ai... [Lire la suite]

11 septembre 2018

la raison du moins fort

Oui, comme je le disais hier, à la toute fin de mon billet, je suis en vacances jusqu’au 24 septembre inclus. Je ne suis donc pas là et j’ai forcément tort puisque c’est le lot de tous les absents. Ça m’est égal d’avoir tort aux yeux du monde si au fond de moi, je sais que j’ai raison. L’essentiel, c’est d’avoir sa conscience d’avoir raison pour soi. Et c’est exactement mon cas. Je ne suis pas du genre à être ni prétentieux, ni toujours en terrain conquis, loin de là mais j’aime bien me dire, de temps en temps, peut-être... [Lire la suite]
25 avril 2018

les traces d'un crime ?

Ça m’a un peu surpris, tout à l’heure. Je suis rentré du travail, vers 11h30 et je suis allé me raser directement avant de prendre une bonne douche de derrière les fagots (c’est une image) car à 16h, j’ai rendez-vous chez mon généraliste pour un rappel décennal du vaccin DTP et bon, même s’il ne s’agit que d’une consultation qui ne devrait pas s’éterniser, on ne sait jamais, mieux vaut être irréprochable quand on va chez son toubib et le fait de bien le connaître (et réciproquement) ne change rien à l’affaire, on se doit d’être... [Lire la suite]
11 septembre 2016

intro-mission impossible

Je ne supporte pas l’intromission de corps étrangers dans le mien. De corps. Pas d’étranger. Je ne supporte pas car j’ai alors l’impression de ne plus maîtriser la situation. Et je n’aime pas l’idée de choses pas naturelles dans mon propre organisme. Je suis 100% tel que mes parents m’ont fabriqué. Rien n’est artificiel, chez moi. Aucun tatouage, un vague souvenir d’un perçage d’oreille à gauche, quand je portais un petit anneau ou un petit brillant alors que j’étais encore jeune et peut-être beau, allez savoir, entre la réalité et... [Lire la suite]